MALI PENSE

"Honni soit qui mal y pense" ? Non ! Heureux soit qui "Mali" pense, car c'est un beau voyage qui l'attend...

Accueil > No Manani > La gêne occasionnée par les sacs plastiques (Kibaru)

La gêne occasionnée par les sacs plastiques (Kibaru)

Le journal en langue bambara Kibaru (Les Nouvelles), dont nous avons déjà parlé sur ce site, a publié dans son dernier numéro mensuel la lettre d’un lecteur, dont vous trouverez ci-dessous la version en bambara.

Traduction

La gêne occasionnée par les sacs plastiques augmente et n’en finit pas de nous étouffer.

Tous ces sacs plastiques que l’on jette et qui s’accumulent dans nos rues et dans les dépôts d’ordures, quelqu’un va-t-il en étudier les conséquences sur notre environnement local ?

Jusque dans les villages agricoles, les sacs plastiques sont partout en grand nombre, dans les villages comme dans les champs.

On en voit jusqu’à perte de vue.

Tant que les dirigeants de notre pays ne se préoccuperont pas de les remplacer par autre chose qui, une fois jeté, se décompose rapidement, nous n’en auront pas fini avec la gêne occasionnée par les sacs plastiques.

Pour ce qui est de demain, dans nos villages, nos terrains agricoles sont en train d’être ruinés à cause des sacs plastiques.

Par exemple, si l’on a un tas de fumier que l’on s’apprête à répandre, on voit bien qu’à cause du vent qui balaye tous ces sacs plastiques, on se retrouve avec ces mêmes sacs plastiques dans le fumier. Si l’on ne s’astreint pas à faire le tri pour écarter tous ces sacs plastiques, ce fumier est complètement foutu.

En ce moment même, beaucoup de gens sont gênés à cause de cette prolifération excessive des sacs plastiques. C’est pourquoi j’en appelle aux dirigeants de notre pays, afin qu’ils se penchent avec attention sur ce problème des sacs plastiques, sinon, on n’a pas fini d’en subir les conséquences de plus en plus graves dans notre environnement.

Hamidu Tulema, animateur radio Sigida Yiriwa, à Timisa.


Mananinko dègun bɛ kà bònya kà taa à fɛ̀.

Yala mananin kɔ̀rɔ fililen minnu bɛ kà caya bɔlɔnw kɔnɔ àni ɲamansununkunw kàn, jɔni b’ù kɔlɔlɔ dàn dɔn an sìgida n’à lamini kàn ?

Halì sɛ̀nɛkɛduguw la mananinw bɛ kà caya duguw kɔnɔ àni forow la.
I b’ù filɛ fo i ɲɛ dàn.
Ni jàmana ɲɛmɔgɔw m’à lajɛ kà mananin nɔ̀nabila ni fɛn wɛrɛ ye, mîn fililen bɛ tòli joona, mananinko dègun bɛ kà bònya kà taa à fɛ̀.
Don nataw ta an ka dugukolow bɛ sɔ̀n kà nàgasi k’à sababu kɛ mananinko ye an ka sigidaw la.
Mìsali la n’i ye nɔgɔ tòn yɔrɔ kelen na, yànni kà se à cɛwaati mà, i b’à sɔ̀rɔ fiɲɛ ye mananin kɔ̀rɔ caman cɛ̀ kà nà fàra ò nɔgɔ kàn. Ni i ma i cɛsìri k’ò mananin nìnnu woloma kà bɔ i ka nɔgɔ la, ò bɛ k’i ka nɔgɔ tiɲɛtɔ ye pewu.

An bɛ waati mîn na, mɔ̀gɔ caman bɛ nìn dègun kɔnɔ mananin cayako jugu la.
Ò dè kosɔ̀n nê bɛ wele bìla jàmana ɲɛmɔgɔw mà, ù ka mananinko lajɛ ji ɲɛmajɔlen na ; n’ò tɛ à tiɲɛni barika bɛ sɔ̀n kà bònya don nàtaw la an ka sìgida n’à lamini na.

Hàmidu Tulema, animatɛri dòn "Arajo sìgida yiriwa" la Timisa

Kibaru bokɔ 543, awirilikalo 2017

Unesco (1977) - L’alphabétisation des adultes et le journal Kibaru (17mn)

samedi 20 mai 2017

Messages

  • C’est aussi a vous la population de réagir, car trop compter sur les autres et en particulier sur le gouvernement, c’est cause perdue. Quand moi, je suis au Mali à Ségou, je fais mes courses avec mon panier, et je refuse que les commercants me donnent les sacs plastic, c’est simple et a la portée de tout à chacun, d’autre part, toujours à Ségou, un pharmacien donne maintenat des poches auto dégradables, mais bien sûr ça a un coup et les petits commerçants, n’ont pas les moyens de se le permettre. Alors la solution.... allez faire vos courses avec votre panier.

NB: Pour un message en privé à l'auteur, envoyer un email à : contact@mali-pense.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | contacter mali-pense.net | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Radios