[]

MALI PENSE

"Honni soit qui mal y pense" ? Non ! Heureux soit qui "Mali" pense, car c'est un beau voyage qui l'attend...

Accueil > À ne pas rater > FILM : Bamako Sigin-Kan (Le Pacte de Bamako) - samedi 26 novembre à LA (...)

FILM : Bamako Sigin-Kan (Le Pacte de Bamako) - samedi 26 novembre à LA CLEF


samedi 26 novembre 2011à 18h30
a u c e n t r e c u l t u r e l l a C l e f , 2 1 r u e d e l a C l e f
Paris 5ème métro Censier Daubenton

18h30 Accueil apéritif avec table de presse et expo photo

19h film « Bamako Sigi-Kan » (Le Pacte de Bamako) de Manthia Diawara [2001]

Lorsque je pense à Bamako, je me revois avec mes amis, dans les années soixante à soixante-dix, sur les photos en noir et
blanc de Malick Sidibé. Nous étions alors plein d’espoir, nous étions les héritiers du mouvement des indépendances et
pensions que le monde nous appartenait.


Bama en Bambara signifie Crocodile et Ko la mare. L’origine du nom de Bamako vient de la mare aux crocodiles, située près du
fleuve Niger. Le mythe de la création de Bamako est né d’un pacte entre les esprits et les hommes pour construire un lieu de
paix et de prospérité.


Trente années plus tard, à l’heure de la globalisation, d’Internet et des superpuissances économiques, quels sont les mythes
de Bamako ? L’image de Bamako est contestée suivant les générations, les origines sociales, les affinités religieuses, et les
systèmes de caste. Les photographes Seydou Keita et Malick Sidibé, les griots Jali Baba et Bakary Soumano, les musiciens Ali
Farka Touré, Salif Keita, Fanga Fing, le plasticien Abdoulaye Konaté, Aminata Dramane Traoré, les Bamakoises et Bamakois,
comment vivent-ils leur ville aujourd’hui ? Comment, en tant que citoyens, s’investissent-ils pour construire une nouvelle image
de leur capitale, cité moderne, espace de liberté, de tradition et de paix. Comment la démocratie prend-elle racine au Mali ?


Balade artistique, balade citoyenne, regardons et écoutons cette nouvelle Afrique qui s’affirme à travers la ville.

source : Africultures
Voir aussi : Interview sur RFI :Manthia Diawara : « Je ne vois pas ce qu’il y a à célébrer quand, dans mon village, les gens meurent toujours du choléra »



20h20 débat avec Valérie Marin La Meslées, Catherine Pont-Humbert et Manthia Diawara
21h30 Buffet avec la musique Kora du musicien Soumano Cherif
mes images de Cherif Soumano à Bamako (Magnanbougou) chez les Simagala fin 2009 :

mardi 22 novembre 2011

NB: Pour un message en privé à l'auteur, envoyer un email à : contact@mali-pense.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | contacter mali-pense.net | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Radios