[]

MALI PENSE

"Honni soit qui mal y pense" ? Non ! Heureux soit qui "Mali" pense, car c'est un beau voyage qui l'attend...

Accueil > À ne pas rater > FILM Femmes rurales du Mali : de la sécurité à la souveraineté alimentaire / (...)

FILM Femmes rurales du Mali : de la sécurité à la souveraineté alimentaire / ENA Mercredi 10 Oct. 18h


La CADE vous invite, le 10 octobre 2012

à la quatrième rencontre-débat du cycle I : "Femmes, genre, familles et lien social. Représentations et réalité

Les femmes africaines relèvent le défi de nourrir la famille


Présentation du film "Femmes rurales du Mali : de la sécurité à la souveraineté alimentaire" de Annie Janicot

Ecole Nationale d’Administration (ENA)
amphithéâtre PARODI

2, avenue de l’Observatoire - Paris 6e

Intervenantes :

  • Annie Janicot, directrice de l’agence Image au féminin (Côte d’Ivoire), productrice-réalisatrice de documentaires et consultante société civile en Afrique (femmes). Réalisatrice du film « Femmes rurales du mali : de la sécurité à la souveraineté alimentaire,
  • Suzanne Bellnoun, présidente de l’association CLAEE - Club des Africaines-Entrepreneur d’Europe,

Animation :

  • Claudie Lasserre Rasoazanamanana, secrétaire gnénérale de la CADE.

Depuis la crise des années 1980 qui a frappé durement l’Afrique, plusieurs études statistiques et des enquêtes de terrain ont confirmé le rôle vital des femmes dans l’économie du continent. Dans la production agricole comme dans le secteur informel, elles détiennent des pans entiers de l’économie, et selon des récentes estimations, les femmes africaines constituent près de 70% de la force agricole et produisent environ 90% de toutes les denrées alimentaires. En ville, les femmes confortent leur autonomie en devenant « entrepreneurs » dans différents secteurs comme l’artisanat, la coiffure, le commerce et la transformation de denrées alimentaires...Faisant ainsi preuve de créativité, elles prennent aussi des risques en empruntant le plus souvent dans des conditions très précaires.


Les femmes africaines sont donc de plus en plus impliquées dans des activités génératrices de revenus, mais beaucoup plus que les économistes ne le suggèrent ordinairement, le motif fondamental de toutes leurs activités économiques semble clairement être d’inspiration familiale.


En effet, le rôle traditionnel d’épouse, de mère éducatrice et conseillère ne saurait occulter celui de « mère nourricière » dont la principale préoccupation est de veiller à la subsistance de leur famille le plus souvent élargie par des membres plus âgés ; c’est ainsi qu’en milieu rural les femmes sont de plus en plus nombreuses à assumer l’entretien de plusieurs personnes. En milieu urbain, avec la raréfaction des sources de revenus, l’incroyable activité des femmes africaines a pris du relief même aux yeux des dirigeants citadins ; à titre d’exemple, dans différents recensements effectués dans les pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale, la proportion des chefs de ménage de sexe féminin est en nette augmentation.

En se basant sur ces données, les acteurs du développement, les ONG comme les bailleurs de fonds réorientent leur programme d’action sur le terrain en s’appuyant désormais presque exclusivement sur les femmes ; cependant, en relevant le défi de nourrir leur famille, les femmes africaines se heurtent encore à plusieurs obstacles comme les inégalités largement répandues entre les hommes et les femmes en matière d’accès à la terre ou le manque d’infrastructures et de capital même si les femmes africaines sont réputées pour la gestion rigoureuse et efficace de leurs revenus.

 

  • Mise à part leur capacité d’adaptation et l’esprit de solidarité qui les anime, de quels moyens disposent donc les femmes africaines d’aujourd’hui pour « porter » encore plus efficacement les différents secteurs de l’économie africaine ?
  • Les femmes africaines sont-elles assez reconnues dans leur rôle fondamental de transmission des valeurs à leurs enfants qu’elles éduquent et nourrissent à la fois ?

Voir aussi :

- Bibliographie :
BONI Tanella, Que vivent les femmes d’Afrique ? - Karthala, 2011
SOW Fatou, Femmes rurales chefs de famille en Afrique subsaharienne, FAO, Rome, 1995

- Internet : L’Afrique mutilée : Maaya la conscience des femmes, Entretien de Raphaël Thierry avec Aminata Dramane Traoré, Octobre 2012 : http://www.africultures.com/php/ind...

samedi 6 octobre 2012

NB: Pour un message en privé à l'auteur, envoyer un email à : contact@mali-pense.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | contacter mali-pense.net | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Radios