MALI PENSE

"Honni soit qui mal y pense" ? Non ! Heureux soit qui "Mali" pense, car c'est un beau voyage qui l'attend...

Accueil > Bamanankan kanubagaw yɔrɔ / Le coin des amoureux du bambara > Dɔnkili / Chansons > DUƝA - DOUNYA (Le monde) - Amadou Bagayoko (Amadou et Mariam)

DUƝA - DOUNYA (Le monde) - Amadou Bagayoko (Amadou et Mariam)


Enregistré en Août 1997 à Montreuil au studio Misère

Texte en bambara par Mali-pense.net, et traduction publiée en français. La traduction est en italiques lorsqu’elle diffère de la traduction publiée avec le CD.

Wàllâyí, dúɲa [1] dùn tɛ́ só yé. Au nom de Dieu, le monde n’est pas une maison (demeure éternelle)
Dúɲa tɔgɔ dè [2] yé bàroyɔrɔ [3] yé. Le monde est un salon où l’on cause
Né kó dúɲa dùn tɛ́ só yé. Je dis : le monde n’est pas une maison
Dúɲa tɔgɔ dè yé bàroyɔrɔ yé. Le monde est un salon où l’on cause
 [4] mánà míiri dénkundi [5] jàma mà, Quand je pense à toute la foule qui vient pour le baptême
Ń mánà míiri bóloko jàma mà, Quand je pense à toute la foule qui vient pour la circoncision
Ń mánà míiri kɔ́ɲɔ jàma mà, Quand je pense à toute la foule qui vient pour la noce (le mariage)
Ń mánà míiri sùdon jàma mà, Quand je pense à toute la foule qui vient pour l’enterrement
Ń mánà míiri bɛ́nbakɛw mà, Quand je pense aux ancêtres (à nos aïeux)
Ń mánà míiri án túlomasama [6] mà, Quand je pense à nos arrières-grands-pères
Ń mánà míiri án mɔ̀kɛlu [7] mà, Quand je pense à nos grand-pères
Ń mánà míiri wólofa [8] bɛ́rɛ mà. Quand le pense à mon propre père (nos pères).
Wàllâyí, dúɲa dùn tɛ́ só yé. Au nom de Dieu, le monde n’est pas une maison
Dúɲa tɔgɔ dè yé bàroyɔrɔ yé. Le monde est un salon où l’on cause
Né kó dúɲa dùn tɛ́ só yé. Je dis : le monde n’est pas une maison
Dúɲa tɔgɔ dè yé bàroyɔrɔ yé. Le monde est un salon où l’on cause
Wàllâyí, dúɲa dùn tɛ́ só yé. Au nom de Dieu, le monde n’est pas une maison
Dúɲa tɔgɔ dè yé bàroyɔrɔ yé. Le monde est un salon où l’on cause
Né kó dúɲa dùn tɛ́ só yé. Je dis : le monde n’est pas une maison
Dúɲa tɔgɔ dè yé bàroyɔrɔ yé. Le monde est un salon où l’on cause
Ń mánà míiri "jean tissu" mà, Quand je pense au tissu en jean
Ń mánà míiri "velourou" mà, Quand je pense aux velours
Ń mánà míiri "tergalou" mà, Quand je pense aux tergals
Ń mánà míiri basinw mà, Quand je pense aux bazins (aux pans du boubou)
Ń mánà míiri kásanke mà, Quand je pense au linceul
Ń mánà míiri nɛ̀gɛsobaw mà, Quand je pense aux grands vélos (au vélo)
Ń mánà míiri mótobaw mà, Quand je pense aux grosses motos (à la grosse moto)
Ń mánà míiri móbilibaw mà, Quand je pense aux grosses voitures (à la grosse voiture)
Ń mánà míiri áwiyɔnbaw mà, Quand je pense aux gros avions (à l’avion)
Ń mánà míiri sáya ní án máw, ń fà (mà). Quand je pense à la mort et à nos mères, mon père
Ń mánà míiri sángasobaw mà, Quand je pense aux grands immeubles
Ń mánà míiri tolisobaw mà, Quand je pense aux grandes maisons en tôle
Ń mánà míiri bɔ̀gɔsobaw mà, Quand je pense aux grandes maisons en pisé
Ń mánà míiri bùgusobaw mà, Quand je pense aux grandes cases aux toits de chaume
Ń mánà míiri káburudo mà, Quand je pense au cimetière
Wàllâyí, dúɲa dùn tɛ́ só yé. Au nom de Dieu, le monde n’est pas une maison
Dúɲa tɔgɔ dè yé bàroyɔrɔ yé. Le monde est un salon où l’on cause
Né kó dúɲa dùn tɛ́ só yé. Je dis : le monde n’est pas une maison
Dúɲa tɔgɔ dè yé bàroyɔrɔ yé. Le monde est un salon où l’on cause
Wàllâyí, dúɲa dùn tɛ́ só yé. Au nom de Dieu, le monde n’est pas une maison
Dúɲa tɔgɔ dè yé bàroyɔrɔ yé. Le monde est un salon où l’on cause
Né kó dúɲa dùn tɛ́ só yé. Je dis : le monde n’est pas une maison
Dúɲa tɔgɔ dè yé bàroyɔrɔ yé. Le monde est un salon où l’on cause

Notes

[1on entend "dounouya" qui est une déformation propre aux griots de "dounya", orthographié duɲa en bambara

[2on entend plutôt lè qui est la version malinké du focalisateur bambara dè

[3baro-yɔrɔ ; conversation-lieu

[4le sujet Ń "je" et mánà sont collés, on entend "nmana" ou "mana"

[5den-kun-di : littéralement le rasage de la tête de l’enfant

[6ceux à qui on a le droit de tirer (sama) l’oreille (tulo) et réciproquement

[7pluriel malinké, équivalent du -w [-ou] bambara : mɔ̀kɛw

[8wolo-fa : "géniteur-père". bɛrɛ : "véritable"

mardi 6 mars 2018

Messages

NB: Pour un message en privé à l'auteur, envoyer un email à : contact@mali-pense.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | contacter mali-pense.net | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Radios