[]

MALI PENSE

"Honni soit qui mal y pense" ? Non ! Heureux soit qui "Mali" pense, car c'est un beau voyage qui l'attend...

Mandjou, de Salif Keita


À la demande d’un visiteur du site, nous tentons ici de transcrire et traduire la célèbre chanson de Salif Keita, MANDJOU. C’est également l’occasion de revenir sur l’histoire héroïque et douloureuse de la Guinée, actuellement justement en période électorale, et du père adoptif de Salif Keita, le controversé Sékou Touré.

un grand moment à télévision malienne, début des années 1980. Si vous avez plus de détails, merci de me contacter, date, circonstances... est-ce après la mort de Sékou Touré (1984) ?...

Paroles de la chanson Mandjou ("lyrics").

Attention : Certaines paroles ont évolué dans le temps et diffèrent d’un enregistrement à l’autre (comme l’ensemble de l’orchestration, le rythme, etc.). Par exemple entre ce concert à la télévision malienne et celles d’autres concerts, ou entre le disque Mandjou d’origine et des enregistrements ultérieurs : la place des chœurs devient plus importante, le griot se réveille plus tôt (5mn au lieu de 6mn ici), et par exemple le père "Alpha Touré" disparaît au profit de la femme de Sékou Touré : "Andéré Tùre kɛ` kàna kàsi !" (Marie d’Andrée Touré, ne pleure pas).
Avec nos excuses pour les passages "griotiques" incomplètement transcrits car difficile (pour nous) à interpréter. Ce passage sera complété ultérieurement. On se reportera en attendant à la traduction très intéressante de Cheik M. Chérif Kéïta à la fin de cette page.

Mànju o [1], kàna kàsi !Hé Mandjou, ne pleure pas ! [2]
Alifa Tùrela den, kàna kàsi !Fils d’Alpha Touré [3], ne pleure pas ! [4]
Mànju o, kàna kàsi !Hé Mandjou, ne pleure pas !
Minàta Fadiga den, kàna kàsi !Fils d’Aminata Fadiga, ne pleure pas ! [5]
Mànju o, kàna kàsi !Hé Mandjou, ne pleure pas !
Minàta Ncinin fà kàna kàsi !Père d’Aminata la jeune, ne pleure pas ! [6]
Ala ka la balimaw ko tèn,
kàsi tùma ma se.
XXX,
le temps de pleurer n’est pas venu
Choeurs
Mànju
Ala Mànju jɔ̀ sànu dɔ ye [7]
Dieu, couvre Mandjou d’or !
Mandjou...
Mànju o, kàna kàsi !Hé Mandjou, ne pleure pas !
Alifa Tùre la den kàna kàsi !Fils d’Alpha Touré, ne pleure pas !
Mànju o, kàna kàsi !Hé Mandjou, ne pleure pas !
Minàta Ncinin fà kàna kàsi !Père d’Aminata la jeune, ne pleure pas !
Ala ka la balimaw ko tèn,
kàsi tùma ma se.
XXX,
le temps de pleurer n’est pas venu
Mànju
Ala Mànju jɔ̀ sànu dɔ ye
Mandjou...
Dieu, couvre Mandjou d’or !
Mànju, fàtigi bɛ fàko waso laMandjou, avoir un père est une source de fierté
Mànju, faama Ala y’o k’i yéLe Puissant Allah l’a fait pour toi
Mànju, dentigi bɛ denko waso laMandjou, la paternité est une source de fierté
faama Ala y’o k’i yéLe Puissant Allah l’a fait pour toi
Mànju tìɲɛtigi ye tìɲɛko waso laMandjou, la vérité est source de fierté
Mànju, faama Ala y’o k’i yéLe Puissant Allah l’a fait pour toi
Mànju, dentigi bɛ denko waso la lolonMandjou, la paternité est une source de fierté
faama Ala y’o k’i yéLe Puissant Allah l’a fait pour toi
Mànju o, kàna kàsiHé Mandjou, ne pleure pas !
Alifa Tùre la den kàna kàsi !Fils d’Alpha Touré, ne pleure pas !
Mànju o, kàna kàsiHé Mandjou, ne pleure pas !
Aminàta Fadiga den kàna kàsiFils d’Aminàta Fadiga, ne pleure pas
Sifin na sàya man ɲì n fà,
kàsi tùma ma se.
la mort d’un jeune adulte ça n’est pas bien mon père,
le temps de pleurer n’est pas venu
Mànju, Ala Mànju jɔ̀ sànu dɔ yeMandjou... Dieu, couvre Mandjou d’or !
→ 6mn27
Subaaaa...
Tùreeee....
Grande nuit... ou "sorcière" : subaa, subaga

Touré
6mn34 - 8mn15
passage difficile, transcription reportée...

(…) Mànju ko caman kɛ
Dommage car c’est probablement le passage le plus riche.
se reporter pour le moment à la traduction de Cheik M. Chérif Keïta
(…) Mandjou a fait beaucoup de choses ( ! etc.)
Tùre Mànden mori
Kuma Mànden mori
Kuyate Mànden moriiii
Cissé Mànden mori
Jane Mànden mori
Sumare Mànden mori
interpellations diverses :
O marabout des Kouyaté du Mandé...
Umaa Mànju
Tuɲa Mànju
Setigiya Mànju
Hakilitigiya Mànju
Sekuya Mànju (?)
...
Mandjou maître du pouvoir
Mandjou maître de l’intelligence
...
8mn47-9mn22 (passage difficile encore...)
mùsotigi y’a furu ...
denkɛ tigi ye...
woloden tigi ye...
dunuya tigi ye...
...
mariage de celui qui a femme...
le père du garçon...
le père de l’enfant né...
le maître du monde...
9:23 reprise du début
Mànju o kàna kàsi
Alifa Tùre den kàna kàsi
Mànju o kàna kàsi
Aminàta Fadiga den kàna kàsi
Mànju o kàna kàsi
Aminàta Ncinin fà kàna kàsi !
XXX,
kàsi tùma ma se.
Choeurs
Mànju...
..Ala Mànju jɔ̀ sanu dɔ yé
Mànju, fàtigi bɛ fàko waso laMandjou, avoir un père est une source de fierté
Mànju, faama Ala y’o k’i yéLe Puissant Allah l’a fait pour toi
Mànju, dentigi bɛ denko waso laMandjou, la paternité est une source de fierté
faama Ala y’o k’i yéLe Puissant Allah l’a fait pour toi
Mànju tìɲɛtigi ye tìɲɛko waso laMànju tìɲɛtigi ye tìɲɛko waso la
Mànju, faama Ala y’o k’i yéMànju, faama Ala y’o k’i yé
Mànju o kàna kàsi
Alifa Tùre den kàna kàsi
Ala ka la balimaw ko tèn,
kàsi tùma ma se.
Mànju...
..Ala Mànju jɔ̀ sanu dɔ yé
...Ala Mànju jɔ̀ sanu dɔ yé
...Ala Mànju jɔ̀ sanu dɔ yé
..Ala Mànju jɔ̀ sanu dɔ yé
Mandjou,
qu’Allah récompense Mandjou avec de l’or

Paroles reprises en partie d’une première transcription de Ladji Diakité
http://www.greatsong.net/PAROLES-SA...

Logo : Salif Keita, Ambassadeur International* ‎– Mandjou Vynil sorti chez Celluloïd, France, 1984

La biographie de Salif Keita, sur le site officiel, commence ainsi sous la plume de Florent Mazzoleni :

« Mon espoir est avec toi Le temps de pleurer n’est pas encore venu, Mandjou Qu’Allah récompense Mandjou avec de l’or Tout le monde croit en toi Mandjou, la vérité est source de fierté »

Lorsque Salif Keita, noble de naissance, chante et dédie, à la manière d’un griot, le morceau Mandjou au président guinéen Sékou Touré, il bouleverse totalement la riche tradition dont il est issu. Tout au long de ces douze minutes épiques, Salif Keita inverse en effet non seulement les codes sociaux de l’espace mandingue, mais donne à l’Afrique de l’Ouest son premier véritable tube. Publié en 1978, Mandjou est un véritable tour de force enregistré à Abidjan, où se sont établis Les Ambassadeurs, devenus pour l’occasion Ambassadeurs Internationaux, la formation malienne dont Salif est alors le chanteur vedette.

Depuis la métropole ivoirienne, Salif commence son ascension vers les sommets grâce à ce premier succès panafricain. Comme son modèle vocal, le grand griot guinéen Sory Kandia Kouyaté, Salif s’imprègne de l’esthétique, du vocabulaire et des louanges des griots sur Mandjou, morceau monumental qui précipite l’avènement d’une musique africaine à portée internationale. Les congas jouent un motif cubain alors que les cuivres exécutent des arabesques exquises, tout en étant solidement ancrés dans la roche rouge du pays mandingue.
http://www.salifkeita.net/biographie/

wikipedia : En 1973, (Salif Keita) rejoint (...) Les Ambassadeurs qui joue d’abord au motel de Bamako, puis avec lequel il s’installe à Abidjan, en Côte d’Ivoire. En 1978, il y enregistre son premier album Mandjou dans lequel il rend hommage au président Guinéen Ahmed Sékou Touré et au peuple mandingue. https://fr.wikipedia.org/wiki/Salif...

Il se peut qu’il s’agisse au départ d’un hommage au libérateur, à l’indépendantiste qui s’est violemment opposé au général De Gaulle et a conduit son pays à être le premier à accéder à l’indépendance. Toutefois Salif Keita est resté constant dans son soutien apologétique, malgré les errances d’un Sékou Touré devenu dictateur. Il est peu vraisemblable que cette chanson ait été jamais appréciée par ceux qui sont passé par le camps de Boiro, les familles de ceux qui y sont morts, les milliers d’opposants victimes de sa paranoïa, les dizaines de milliers de guinéens qui n’ont trouvé le salut que dans l’exil.

lhistgeobox (extrait) Le mécénat artistique de Sékou Touré attire auprès de lui de nombreux artistes, à l’instar de Miriam Makéba (elle quitte les Etats-Unis où elle est devenue personna non grata depuis son mariage avec Stockely Carmichael, héraut du Black Power) ou encore le Malien Salif Keita.

Ce dernier dut batailler afin d’imposer son désir de chanter. En effet, dans la société de castes malienne, les Keita, représentent les nobles auxquels il est interdit de chanter. Ce rôle est devenu celui des djelis (ou griots). Ces derniers forment une caste à part dont le statut se transmet de génération en génération. Détenteurs de la mémoire et de la tradition, ils restent les garants du bon fonctionnement de la communauté. Dans cette société orale, ils font ainsi office de conservateurs en tant qu’unique dépositaire de la généalogie des familles nobles. C’est lui qui mémorise et transmet l’histoire, lui qui chante les louanges et les hauts faits de familles princières, auxquelles il sert aussi de porte-parole. Dans ces conditions, il est inadmissible pour un noble de s’abaisser à chanter. Ainsi, le père de Salif Keita n’accepte pas sa vocation musicale et le renie.
En tant qu’albinos, il fut aussi ostracisé par les siens. Malgré ce double handicap, il parvient à s’imposer au sein du Rail Band Bamako grâce à une voix d’exception, très haut perchée. En 1973, il quitte le Rail Band et intègre les Ambassadeurs du Motel (les musiciens se qualifient ainsi car ils sont de différentes nationalités). Sa rencontre avec le compositeur-guitariste guinéen Kanté Manfila s’avère particulièrement fructueuse et lui permet de travailler au "foklore modernisé".


Pochette du disque Mandjou par les Ambassadeurs Internationaux.

En 1978, les Ambassadeurs (devenus Internationaux) s’installent à Abidjan, la nouvelle capitale culturelle de l’Afrique de l’Ouest, qui éclipse progressivement Conakry. Ils y enregistrent l’album Mandjou. Dans le titre éponyme, Salif loue Sékou Touré et les membres de sa famille [8]. L’écho du morceau est énorme dans toute l’Afrique de l’Ouest. Salif Keita s’y imprègne de l’esthétique, du vocabulaire et des louanges des griots.
Le dictateur guinéen apprécie énormément le morceau qui s’inscrit parfaitement dans son idée de folklore modernisé. Il attribue au chanteur la médaille d’officier de l’ordre national guinéen. Il l’invite en outre à rester quelque temps en Guinée à l’issue d’une tournée des Ambassadeurs dans le pays.


La pochette arrière de l’album Mandjou sur laquelle Salif Keita arbore fièrement sa médaille. Le chanteur y est qualifié de "Domingo de la chanson malienne" en référence à son homonyme, joueur de foot malien qui fit les beaux jours de Saint-Etienne et de Marseille.

En 1984, à la mort de Sékou Touré, Salif Keita déclarera "jamais un chef d’Etat n’a fait autant pour la musique".

La chanson reste absolument sublime, mais elle a du être diversement apprécié en Guinée. Les suppliciés du camp Boiro ne partageant certainement pas la considération de Keita pour Mandjou...

http://lhistgeobox.blogspot.fr/2010/01/199-les-ambassadeurs-internationaux.html

N.B. : Dans la chanson Baba, transcrite sur ce site : Papa, de Salif Keita
le père est vraisemblablement celui que Salif Keita considère comme son père adoptif, ou comme le "père de la nation" guinéenne, Sékou Touré.

traduction de Cheik M. Chérif Keïta
Mandjou ne pleure pas,
fils d’Alfa Touré et de Naminata Fadiga, ne pleure pas !
Mandjou, le mari d’Andrée, ne pleure pas !
Mandjou, le père d’Andrée Madou, ne pleure pas !
C’est sur toi que j’ai fondé mes espoirs,
L’heure n’est pas aux pleurs.
Allah, Mandjou a raison, sa vérité a la pureté de l’or !
Mandjou, fils d’Alfa Touré, ne pleure pas !
Père de Minata, ne pleure pas !
Je m’en remets à toi, l’heure n’est pas aux pleurs.
Mandjou, lorsque les gens se vantent d’avoir un père,
Ne sais- tu pas qu’Allah t’a donné un père incomparable ?
Mandjou, lorsqu’ils en sont à se vanter de leurs enfants,
Ne sais-tu pas qu’Allah t’a mieux loti en ce domaine ?
Ceux qui se vantent d’avoir raison ne savent-ils pas que ta vérité vient d’Allah ?
Souba, le roi de la nuit,
Gens, n’avez-vous pas vu l’œuvre de Mandjou ?
Lions mâles, le badinage n’est pas comparable à l’effort sérieux.
fils d’Alfa Touré,
Nama l’hyène mâle [9]
, fils d’Aminata Fadiga, roi de l’aube, tu as travaillé, roi de la nuit.
Roi de l’après-midi, tes œuvres sont multiples.
Chasseur du crépuscule, hyène qui rôde au crépuscule,
Oh, qu’Allah est inconnaissable, j’appelle l’hyène sacrée.
Qu’il pleuve ou non, le sunsun donne des fruits,
Touré, tu es le sunsun qui pousse au milieu du fleuve.
Frère de Ramata, de Shaka, de Nagomba, je te salue
au crépuscule.
Le pouvoir sied à l’hyène mâle, le fils d’Alfa Touré,
Celui qui est aussi généreux avec ses amis qu’avec ses ennemis.
Ton ancêtre [10] a triomphé à Minianbalandougou,
Il a triomphé à Sikasso, à Woyowayanko.
Qui se hasarde à t’attaquer, tu le ronges comme la lèpre.
Bien des assemblées ont tranché en ta faveur.
fils de Minata Fadiga, le fauve qui emporte sa proie,
Ô papa, le monde est inconnaissable,
Ô hommes, que j’aime chanter
Nama-l’hyène,
Celui à qui le pouvoir sied tant.
Je te compare à l’oiseau Dabi, tapi sous les feuilles,
Je te dis éléphant à la trompe énorme
Je te dis hippopotame au front tacheté de blanc et visible dans le troupeau.
Les Touré [11] sont des marabouts du Mandé,
Les Diané sont des marabouts du Mandé,
Les Cissé sont des marabouts du Mandé,
Les Bérété sont des marabouts du Mandé.
Mandjou, le roi de l’éloquence,
Mandjou, le roi de la vérité,
Mandjou, le roi de la sagesse,
Mandjou, le roi de la coexistence pacifique,
Mandjou, le mari modèle et l’ami loyal.
Ô, hommes, le monde a connu bien des âges,
Je m’adresse à Nama, celui qui a raison de tous,
Qui est généreux envers tous.
Papa, si la femme fonde ses espoirs sur son mari,
Elle fonde ses espoirs sur Mandjou.
Si l’animal doit sa survie à la brousse lointaine
Il doit sa survie à tes bonnes œuvres aussi.
Si le poisson doit sa survie à la rivière profonde,
Il la doit à toi aussi.
Si l’oiseau doit son salut à la branche,
Il doit son salut à Mandjou.
Si l’enfant fonde ses espoirs sur sa mère,
Il les fonde sur Mandjou aussi.
Mandjou, ne pleure pas, fils d’Alfa Touré
et de Naminata Fadiga.
Tu es mon espoir.
Allah, Mandjou a raison, sa parole est pure comme l’or.

Keïta, Cheick M. Chérif ; 2001 : Salif Keïta : L’oiseau sur le fromager. Bamako : Le Figuier.
Voir son commentaire et les échanges sur la position de Salif Keita au moment de Mandjou dans l’interview suivant, à partir de 30mn à partir du début (l’ensemble est très intéressant) :

Notes

[1ó : particule d’empathie. Par ex. "cɛ̀ ó !" : hé (l’homme) ! D’autres entendent "woi !"

[2Pourquoi "Mandjou", qui n’est pas un prénom connu de Ahmed Sékou Touré ? Salif Keita explique : „Quant à « Mandjou », c’est l’appellation générale des Cissé, Touré, Berti, Souané, etc. qui appartiennent à la famille des Marabouts, au Mandingue“ (Conrath & Ngoye 1983 : 25 cité dans l’excellent ouvrage d’Evelyn Bott. Salif Keita : „Les belles choses derrière le mur“ – von Marginalisierung zu Weltruhm). Selon d’autre sources, c’est le nom des cinq famille de de "mori" : Touré, Kouma, Jane, Cissé und Bérété (Charry 2000 : 38), noms que l’on retrouve dans la chanson. Chaque famille, dans l’art des griots, a droit à des louanges codifiées, c’est ainsi que dans la tradition, les Tourés sont appelés "Les saints nobles du Mandé" et sont interpellés sous le nom flatteur de Mandjou (Duran 1999 : 543).
Quand à l’injonction de "ne pas pleurer", ou de "ne pas se lamenter sur son sort", c’est la liberté du griot d’être inconvenant. On imagine mal en effet Sékou Touré pleurant.

[3père de Sékou Touré

[4plus exactement : enfant de chez les Alifa Touré : le suffixe -la indique ici l’endroit où vit Alpha Touré. De même le palais présidentiel s’appelle Sekutureya, "chez Sékou Touré", le -ya ayant en soussou la même fonction que le -la en bambara

[5Aminàta Fadiga, deuxième épouse d’Alpha Touré et mère de Sékou Touré, naquit de Bagbè Ramata Touré, fille directe de l’Almamy Samory Touré.
http://sekoulecombattant2.free.fr/Chronologie.html
(site apologétique)
Samory Touré, né en 1830 à Miniambaladougou (le village du grand python, voir Miniyamba, de Fanta Damba), fut sans doute l’adversaire le plus redoutable que les Français eurent à affronter en Afrique de l’Ouest. C’est pourquoi il apparaît, dans l’historiographie nationaliste post-coloniale, en figure de héros de la résistance africaine à l’expansion coloniale.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Samory_Tour%C3%A9
Cette ascendance est contestée comme "mythe" :
https://konakryexpress.wordpress.com/2013/10/22/comment-est-ne-le-mythe-de-sekou-toure-petit-fils-de-samory/

[6Aminàta Touré, fille de Sékou Touré et de sa femme Hadja Andrée Touré ; Aminata est ici affectueusement surnommée "Ncinin" : petite, jeune – pour la distinguer d’Aminata Fadiga, la mère.

[7on s’attendrait à la formulation classique des bénédictions "Ala ka Mànju jɔ̀ sànu dɔ ye" ou "Ala ma Mànju jɔ̀ra sànu dɔ ye" – mais ici c’est formulé comme un ordre, un impératif...

[8famille de "nobles", comme la famille de Salif Keita, laquelle aurait bien voulu lui interdire de s’abaisser au rôle griot...

[9L’hyène est un animal sacré dans certaines sociétés initiatiques bamanan et malinké. On lui attribue des pouvoirs formidables notamment dans le Komo, société initiatique dont sa tête constitue le masque-symbole

[10L’ancêtre en question est Samory Touré, résistant implacable à la pénétration coloniale, qui n’a été arrêté qu’en 1898 et exilé au Gabon, où il devait s’éteindre en 1900. Sékou Touré est supposé être son petit-fils et le continuateur de son œuvre dans la mesure où il a lutté lui aussi pour libérer son pays de la domination coloniale en 1958. Minianbalandougou et Woyowayanko sont des lieux où Samory Touré a infligé des défaites aux Français et à leurs troupes d’occupation

[11Ces quatre clans cités sont considérés comme les marabouts et détenteurs de l’enseignement coranique dans la société mandingue. Ils apparaissent dans la Geste de Soundiata dans le rôle de devins. L’Almamy Samory Touré était célébré aussi pour ses attributs de marabout.

mardi 13 octobre 2015

Messages

NB: Pour un message en privé à l'auteur, envoyer un email à : contact@mali-pense.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | contacter mali-pense.net | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Radios