[]

MALI PENSE

"Honni soit qui mal y pense" ? Non ! Heureux soit qui "Mali" pense, car c'est un beau voyage qui l'attend...

Maliba de Habib Koïté


6ème titre de l’album AFRIKI, septembre 2007, une Co-Production de Contre-Jour Belgique & Cumbancha LLC Barcode : 8 90846 00105 3 .

La vidéo "touristique" qui illustre cette chanson sur Youtube ne laisse pas deviner le contenu "patriotique" des paroles, dans lesquelles c’est un taureau qui symbolise le "Grand Mali" (Màliba).
Malienne, cette chanson l’est aussi par les langues qui la composent : Bambara pour l’essentiel, mais avec quelques mots en Peul, langue également très répandue au Mali et dans les pays voisins, et quelques variantes Maninka (Malinké), comme souvent chez les griots et chanteurs : La meilleure illustration en est le mot bambara "dɔ̀nkili", "chant", composé des mots "dɔ̀n" (danse) et "kíli" (appeler) qui signifie "appel de la danse"... et dans lequel le mot pour "appeler" est un mot maninka – en Bambara on dirait plutôt "wéle"...

C’est la première fois que nous publions les paroles (lyrics en anglais) dans l’alphabet et dans l’orthographe officielle du Bambara. C’est non-officiel et probablement imparfait, merci de nous contacter pour tout commentaire ou corrections (en particulier pour le peul que nous ne maîtrisons pas).

Lyrics officiels (jaquette)Orthographe officielle bambara [1]
maninka en italique
peul en gras
Traduction
(révisée par rapport à la jaquette)
Mali BaMàlibaLe Grand Mali
Abira deya fo Maliba biko touramissiAbira [2] dè y’à fɔ́ Màliba b’íko ntúramisiC’est Abira qui a dit que le Grand Mali est comme un taureau
Missi min chi biko sanou woulénMìsi mín` sí b’íko sánu wùlen [3]Un taureau au pelage doré (dont le poil est comme de l’or rouge)
Missi min fin gné dji sanoumaMìsi mín` mìnfɛn yé jí sánuman [4] (yé)Un taureau dont la boisson est l’eau pure (propre, potable)
Missi min dounfin gné sagno horon gnéMìsi mín` dúnfɛn yé sàɲɔ hɔ́rɔn yéUn taureau qui ne mange que le sorgho sauvage (libre, noble)
Hono kangnè iko sanou woulénHonno kaŋŋe [5], íko sánu wùlenComme de l’or, de l’or rouge
Hono nonérou missi balibaliHonno nonérou, mìsi bàlibali [6]Comme un taureau indomptable
Missi tchaman yékè saraka yé
Nin toura te sarakala sanko lahiya
Mìsi cáman yé [7] kɛ́ sáraka yé, nìn ntúra tɛ́ sáraka lá sànko [8] làhiyaBeaucoup de taureaux (bovidés) sont offerts en sacrifice, ce taureau ne sera jamais le sacrifice, surtout pas celui d’une fête de Tabaski
Kègnèkè missi nato don koun kélé ni guéré kélénKɛ́ɲɛkɛmisi nàdòn, kùn kélen ní gére kélenVoilà qu’il vient, le taureau indomptable, une tête une corne
Maramafin yan kissil djouguou maMàramafɛn y’ [9] án kísi lá júgu màUne arme nous protège de l’ennemi
nin toura gné marafinyéNtúra ìn yé màrafɛn [10] yéCe taureau là est un fusil
Niyé toura ni yé iyé Maliba yéN yé ntúra nìn yé, í yé Màliba [11] yéSi tu vois ce taureau, c’est le Grand Mali que tu vois
Hono kangné iko sanou woulénHonno kaŋŋe, íko sánu wùlenComme de l’or, de l’or rouge
Hono nonérou missi balibaliHonno nonérou, mìsi bàlibaliComme un taureau indomptable
Bèdeki djantoBɛ́ɛ dè k’í jàntóC’est à tous d’en prendre soin
Fassoden gnoumaFàsoden ɲùmanBons citoyens
Bèdeki djanto toura ninaBɛ́ɛ dè k’í jàntó, ntúra ìn náC’est à tous de prendre soin de ce taureau
Bèdeki djantoBɛ́ɛ dè k’í jàntóC’est à tous d’en prendre soin
Maliden gnoumanMàliden ɲùmanBons maliens
Bedeki djanto touraninaBɛ́ɛ dè k’í jàntó, ntúra nìn náC’est à tous de prendre soin, de ce taureau là
Mìsi cáman yé kɛ́ sáraka yé, nìn ntúra tɛ́ sáraka lá sànko làhiyaBeaucoup de taureaux (bovidés) sont offerts en sacrifice, ce taureau ne sera jamais le sacrifice, surtout pas celui d’une fête de Tabaski
Kɛ́ɲɛkɛmisi nàdòn, kùn kélen ní gére kélenVoilà qu’il vient, le taureau indomptable, une tête une corne
Màramafɛn y’án kísi lá júgu màUne arme nous protège de l’ennemi
Ntúra ìn yé màrafɛn yéCe taureau là est un fusil
N yé ntúra nìn yé, í yé Màliba yéSi tu vois ce taureau, c’est le Grand Mali que tu vois
Honno kaŋŋe, íko sánu wùlenComme de l’or, de l’or rouge
Honno nonérou, mìsi bàlibaliComme un taureau indomptable
Bɛ́ɛ dè k’í jàntóC’est à tous d’en prendre soin
Fàsoden ɲùmanBons citoyens
Bɛ́ɛ dè k’í jàntó, ntúra ìn náC’est à tous de prendre soin de ce taureau là
Bɛ́ɛ dè k’í jàntóC’est à tous d’en prendre soin
I djanto MalilaÍ jàntó Màli láPrenez soin du Mali
Bɛ́ɛ dè k’í jàntó, ntúra ìn náC’est à tous de prendre soin de ce taureau là
Bɛ́ɛ dè k’í jàntó màrafɛn ɲùmanC’est à tous de prendre soin de ce bon fusil
Bɛ́ɛ dè k’í jàntó, ntúra ìn náC’est à tous de prendre soin de ce taureau là
Bɛ́ɛ dè k’í jàntóC’est à tous de prendre soin
k’í jàntó Màli láde prendre soin du Mali
Bɛ́ɛ dè k’í jàntó, ntúra ìn náC’est à tous de prendre soin de ce taureau là
Bɛ́ɛ dè k’í jàntó-oooooooC’est à tous d’en prendre soin

Notes

[1les mots sont liés au dictionnaire, on peut cliquer dessus pour accéder à la définition et d’autres exemples d’usage.

[2variante de Amara ?

[3wùlén` en maninka=bìlen en bambara, "rouge"

[4sánuman en maninka de Kita = sániman en bambara, adjectif dérivé du verbe qualitatif sáni, "être propre"

[5kaŋŋe en peul=sánu en bambara, "l’or"

[6bàlibali ‘qu’on ne peut pas faire échouer’, participe négatif du verbe bàli, "empêcher"

[7yé en maninka, bɛ́ en bambara

[8=jànko, "à plus forte raison"

[9cette construction progressive maninka (avec yé … la) est rendue de la même façon en bambara, mais avec la marque prédicative bɛ́ : Màramafɛn b’án kísi la jugu ma. Ce progressif se traduirait un peu lourdement en français "en train de"...

[10normalement, "fusil" en bambara se dit "màrafa", plus fréquemment "màrifa". Il y a probablement confusion avec le "màramafɛn" ("arme") de la phrase précédente.

[11c’est le suffixe augmentatif -ba qui rend l’idée de "Grand"

vendredi 16 janvier 2015

NB: Pour un message en privé à l'auteur, envoyer un email à : contact@mali-pense.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | contacter mali-pense.net | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Radios