[]

MALI PENSE

"Honni soit qui mal y pense" ? Non ! Heureux soit qui "Mali" pense, car c'est un beau voyage qui l'attend...

akbk1-cours 07


« Sì »

Nsàna

Ɲɛ` bɛ ji` bɔ k’à sɔ̀rɔ à ma su ye.


SOMMAIRE

Source : Introductory Bambara – pp.97-111
Audio web (Anglais, Bambara) :
07a, 07b, 07c, 07d, 07e
index audio : http://www.iu.edu/~celtie/Bambara-I...

Cycles 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - Dialogues - ExercicesTexteNotesVocabulaireDevoirsJeu

JPEG - 110.7 ko
Ɔ̀wɔ, n bɛ sukaro fɛ̀.
Garçons chargeant des fagots de canne à sucre dans une plantation à Niono.
Photo : Nic Bothma https://www.theguardian.com/eyewitn...

CYCLE 1 : fɛ̀/vouloir

[Notes]

Instructeur : Les dessins 16, 29, 36. [1]

PNG - 182.1 ko
Ɔ̀wɔ, an bɛ Somalibo` fɛ̀.
étiquettes d’hier et d’aujourd’hui

M-1

Ɔ̀wɔ, n bɛ sukaro fɛ̀.Oui, je veux du sucre.
Ɔ̀wɔ, à bɛ dùte` fɛ̀.Oui, il veut du thé.
Ɔ̀wɔ, an bɛ Somalibo` fɛ̀.Oui, nous voulons de la bière Somalibo.
Ɔ̀wɔ ù bɛ wari`fɛ̀.Oui, ils veulent de l’argent.
Ɔ̀wɔ, Musà bɛ Fantà fɛ̀.Oui, Musà aime Fanta.
Ɔ̀wɔ, ---- b’à fɛ̀.Oui, ---- le veut/l’aime.

C-1

A : I bɛ sukaro fɛ̀ (wà) ?Est-ce que tu veux du sucre ?
B : Ɔ̀wɔ, n bɛ sukaro` fɛ̀.
A : À bɛ dùte fɛ̀ (wà) ?Est-ce qu’il/elle veut du thé ?
B : Ɔ̀wɔ, à bɛ dùte` fɛ̀.
A : Aw bɛ Somalibo fɛ̀ (wà) ?Est-ce que vous voulez de la bière Somalibo ?
B : Ɔ̀wɔ, an bɛ Somalibo` fɛ̀.
A : Ù bɛ wari fɛ̀ (wà) ?Est-ce qu’ils veulent de l’argent ?
B : Ɔ̀wɔ, ù bɛ wari` fɛ̀.
A : Musà bɛ Fantà fɛ̀ (wà) ?Est-ce que Moussa aime Fanta ?
B : Ɔ̀wɔ, Musà bɛ Fantà fɛ̀.
A : ---- bɛ ---- fɛ̀ (wà) ?
B : Ɔ̀wɔ, ---- b’à fɛ̀.

M-2

Àyi, n tɛ nɛ̀gɛso fɛ̀.Non, je ne veux pas de vélo.
Àyi, à tɛ mùru fɛ̀.Non, il/elle ne veut pas de couteau.
Àyi, an tɛ dɛ̀bɛn fɛ̀.Non, nous ne voulons pas de natte.
Àyi, ù tɛ lènburu kùmun fɛ̀.Non, ils/elles ne veulent pas de citron.
Àyi, --- t’à fɛ̀.Non, ---- il/elle n’en veut pas.

C-2

A : I bɛ nɛ̀gɛso fɛ̀ (wà) ?Veux-tu un vɛlo ?
B : Àyi, n tɛ nɛ̀gɛso fɛ̀.
A : À bɛ mùru fɛ̀ (wà) ?Veux-il/elle un couteau ?
B : Àyi, à tɛ mùru fɛ̀.
A : Aw bɛ dɛ̀bɛn fɛ̀ (wà) ?Voulez-vous une natte ?
B : Àyi, an tɛ dɛ̀bɛn fɛ̀.
A : Ù bɛ lènburu kùmun fɛ̀ (wà) ?Veulent-ils des citrons ?
B : Àyi, ù tɛ lènburu kùmun fɛ̀.
A : ---- bɛ ---- fɛ̀ (wà) ?
B : Àyi, ---- t’à fɛ̀.

Instructeur : La notation bɛ/tɛ indique qu’il faut travailler les deux formes de la question.

M-3

Àyi, n tɛ nɛ̀gɛso fɛ̀.Non, je ne veux pas de vélo.
N bɛ moto dè fɛ̀C’est une mobylette que je veux.
Àyi, à tɛ mùru fɛ̀Non, il/elle ne veut pas de couteau.
À bɛ dàba dè fɛ̀.C’est une houe qu’il/elle veut.
Àyi, an tɛ dɛ̀bɛn fɛ̀.Non, nous ne voulons pas de natte.
An bɛ sɛsi dè fɛ̀.C’est une chaise que nous voulons.
Àyi, ù tɛ lènburu kùmun fɛ̀.Non, ils ne veulent pas de citron.
U bɛ lènburuba dè fɛ̀.Ce sont des oranges qu’ils veulent.
Àyi, --- tɛ --- fɛ̀. - - bɛ --- dè fɛ̀.

C-3

A : I bɛ/tɛ nɛ̀gɛso fɛ̀ (wà) ?
B : Àyi, n tɛ nɛ̀gɛso fɛ̀. N bɛ moto dè fɛ̀.
A : À bɛ/tɛ mùru fɛ̀ (wà) ?
B : Àyi, à te mùru fɛ̀. À bɛ dàba dè fɛ̀.
A : Aw bɛ/tɛ dɛ̀bɛn fɛ̀ (wà) ?
B : Àyi, an tɛ deben fe. An bɛ sesi dè fɛ̀.
A : À bɛ/tɛ lènburu kùmun fɛ̀ (wà) ?
B : Àyi, à tɛ lènburu kùmun fɛ̀. À bɛ lènburuba dè fɛ̀.
Á y’à lamɛn, kà sègin à kànAU DÉBUT DE L’AUDIO : Écoutez et répétez (écoutez ça et revenez sur ça)

JPEG - 28.2 ko
i tɛ nàmasa fɛ̀ wà ?
photo Thierry Helsens
blog Toubabou à Bamako
http://mali.blogs.liberation.fr/helsens/la-rue/
Le pouvoir des tresses

CYCLE 2 : fɛ̀/vouloir

Instructeur : Employer le dessin 27. Créer l’ambiance nécessaire. Travailler ces cycles avec toutes les personnes. Éviter les questions posées à la première personne comme "n’bɛ mùn fɛ̀ ?" puisque c’est rare qu’on se pose une telle question.

M-1

N bɛ tìga (dè) fɛ̀.Je veux des cacahuètes/Ce sont des cacahuètes que je veux.
À bɛ tìga` ni lènburu kùmun (dè) fɛ̀.Il/Elle veut des cacahuètes et des citrons / Ce sont...
An bɛ sìgariti` ni alimeti` (dè) fɛ̀Nous voulons des cigarettes et des allumettes. / Ces sont...
U bɛ tàmati`dɔrɔn (de) fɛ̀.Ils ne veulent que des tomates.
--- bɛ ---- (dè) fɛ̀
---- bɛ ---- ni ---- (dè) fɛ̀.
---- bɛ ---- dɔrɔn (dè) fɛ̀.

C-1

(C-1+C-2)

A : I bɛ mùn fɛ̀ ?Que veux-tu ?
B : N bɛ tìga (dè) fɛ̀.
A : Àle dùn ?Et lui/elle ?
B : À bɛ tìga ni lènburu kùmun (dè) fɛ̀.

C-2

A : Aw bɛ mùn ni mùn fɛ̀ ?Quelles choses voulez-vous ? (Quoi et quoi vous voulez ?)
B : An bɛ sìgariti` ni alimɛti (dè) fɛ̀.
A : Olu dùn ? Ù bɛ mùn ni mùn fɛ̀ ?
B : Ù be tàmati` dɔrɔn dè fɛ̀Ils ne veulent que des tomates. (Ce sont seulement des tomates qu’ils veulent)

(C-1+C-2)

M-2

Ɔ̀wɔ, n bɛ alimɛti` fana fɛ̀.Oui, je veux des allumettes aussi.
Àyi, ù tɛ fɛ̀n wɛrɛ fɛ̀.Non, ils ne veulent rien d’autre.

C-3

A : I bɛ mùn fɛ̀ ?
B : N bɛ sìgariti`fɛ̀.
A : I tɛ fɛ̀n wɛrɛ fɛ̀ ? Ani mùn wɛrɛ ?Ne veux-tu pas autre chose ? Et quoi d’autre ?
B : Ɔ̀wɔ, n bɛ alimɛti`fana fɛ̀.
A : Olu dùn ? Ù bɛ mùn fɛ̀ ?
B : Ù bɛ tàmati dè fɛ̀.
A : Ù tɛ fɛ̀n wɛrɛ fɛ̀ ?
B : Àyi, ù tɛ fɛ̀n wɛrɛ fɛ̀ ? tàmati dɔrɔn.

JPEG - 37.4 ko
Wari` tɛ n kùn sisan...
Sefa wari` ye sàn bi wolonfila ye !

CYCLE 3 : kùn, kàn

[Notes]

M-1

Dɔrɔmɛ mùgan bɛ n kùn.J’ai 100 francs sur moi.
Wari mìsɛn` si t’à kàn.Il n’y a pas plus de petite monnaie que ça (en plus de ça / Par-dessus ça).
Foyì t’à kàn.Il n’y à rien de plus.

C-1

A : Dɔrɔmɛ jòli b’i kùn ?Combien d’argent as-tu sur toi ?
B : Dɔrɔmɛ mùgan bɛ n kùn.
A : Wari mìsɛn sì t’à kàn ?
B : Àyi, wari mìsɛn sì t’à kàn. Foyì t’à kàn

M-2

Dɔrɔmɛ tan bɛ n kùn.J’ai 50 francs sur moi.
Foyì tɛ n kùn ò kɔ.Je n’ai rien d’autre sur moi (derrière ça).

C-2

A : Dɔrɔmɛ jòli b’i kùn ?
B : Dɔrɔmɛ tan bɛ n kùn.
A : Foyì t’i kùn ò kɔ ?N’as-tu rien d’autre sur toi ?
B : Àyi, foyì tɛ n kùn ò kɔ.

M-3

Ɔ̀wɔ, wari b’à kùn.Oui, il/elle a de l’argent (sur lui/elle).
Dɔrɔmɛ tan ni duuru dè b’à kùn.Il/Elle a 75 francs (sur lui/elle).

C-3

A : Wari b’à kùn wa ?A-t-il/elle de l’argent (sur lui/elle) ?
B : Ɔ̀wɔ, wari` b’à kùn.
A : jòli b’à kùn ?
B : Dɔrɔmɛ tan ni duuru dè b’à kùn.

JPEG - 53.1 ko
Ɔ̀wɔ, sìgarati` bɛ ne bolo.
En 2013 à Asongo, au sud de Gao, un malien jouit devant l’appareil photo du vice qui était encore interdit la veille : fumer des cigarettes. http://www.bbc.com/news/world-afric...

CYCLE 4 : bolo

[Notes]

M-1

Ɔ̀wɔ, sìgarati` bɛ ne bolo.Oui, j’ai une cigarette
À filɛ !Voilà !
Ɔ̀wɔ, tasuma` bɛ ne bolo.Oui, j’ai du feu.
Tasuma` filɛ !Voilà du feu !
Ɔ̀wɔ, biki`b’à bolo.Oui, j’ai un bic.
Ɔ̀wɔ, ---- bɛ ---- bolo.

C-1

A : Sìgarati b’i bolo (wà) ?
B : Ɔ̀wɔ, sìgarati bɛ ne bolo. À filɛ !
A : Tasuma b’i bolo (wà) ?
B : Ɔ̀wɔ, tasuma` bɛ ne bolo. Tasuma filɛ !
A : Biki b’à bolo (wà) ?
B : Ɔ̀wɔ, biki` b’à bolo.
A : ---- bɛ ---- bolo (wà) ?
B : Ɔ̀wɔ- , ---- bɛ ---- bolo.

M-2

Àyi, mobili tɛ n bolo. Moto` dè bɛ n bolo.
Àyi, moto tɛ Keyità bolo. Mobili` dè b’à bolo.
Àyi, ---- tɛ ---- bolo. ---- dè bɛ ---- bolo.

C-2

A : Mobili b’i bolo (wà) ?
B : Àyi, mobili tɛ n bolo. Moto` dè bɛ n bolo.
A : Moto bɛ Keyità bolo (wà) ?
B : Àyi, moto tɛ Keyità bolo. Mobili` dè b’à bolo.

JPEG - 72.2 ko
Àyi, kàlanden sì tɛ kɛnɛ` mà.
Le Programme Alimentaire Mondial avertit que faute d’une financement de 3 millions de dollar, il sera dans l’obligation de suspendre ses livraisons de repas scolaires au Mali, affectant la vie de 180.000 écoliers dans 1.000 écoles. Septembre 2016 http://www.un.org/apps/news/story.a...

CYCLE 5 : kɔnɔ / kɛnɛ mà

M-1

Mɔ̀gɔ (sì) tɛ bìro` kɔnɔ.Il n’y a personne au bureau (aucune personne).
Àyi, mɔ̀gɔ (sì) tɛ mobili` kɔnɔ.Non, il n’y a personne dans la voiture.
Àyi, kàlanden (sì) tɛ kɛnɛ` mà.Non, il n’y a pas d’étudiant dehors / aucun étudiant n’est dehors.
Àyi, wari (sì) tɛ n kùn.Non, je n’ai pas d’argent (du tout).

C-1

A : Jɔ̂n bɛ bìro` kɔnɔ ?
B : Mɔ̀gɔ (sì) tɛ bìro` kɔnɔ.
A : Mɔ̀gɔ bɛ mobili` kɔnɔ (wà) ?
B : Àyi, mɔ̀gɔ (si)̀ tɛ mobili` kɔnɔ.
A : Kàlandenw bɛ kɛnɛ` ma ?
B : Àyi, kàlanden sì tɛ kɛnɛ` mà.
A : Wari b’i kùn wà ?
B : Àyi, wari tɛ n kùn.

JPEG - 146.1 ko
Jòli b’i kùn ?
Kankou Moussa, dixième roi de l’empire du Mali.
Selon certain l’homme le plus riche de tous les temps.

CYCLE 6 : kùn

M-1

Mùgan dè bɛ n kùn.C’est 100 francs que j’ai (sur moi).
Wari mìsɛn` bɛ n fɛ̀.J’ai de la monnaie.
À tɛ n kùn yàn.Je n’en ai pas ici/maintenant (sur moi).

C-1

A : Jòli b’i kùn ?
B : Mùgan dè bɛ n kùn.
A : Wari mìsɛn b’i kùn wa ?
B : Wari mìsɛn` bɛ n fɛ̀. À tɛ n kùn yàn.

M-2

---- bɛ n fɛ̀.
---- tɛ n kùn yàn.

C-2

A : ---- b’i kùn wà ?
B : ---- bɛ n fɛ̀. À tɛ n kùn yàn.

JPEG - 81.4 ko
Àyi, so tɛ Keyità bolo yàn.
Les crues subites du Niger ont emporté plusieurs maisons et fait de nombreux morts. Aout 2016 http://www.aljazeera.com/news/afric...

CYCLE 7 : yàn

M-1

Ɔ̀wɔ, bìro bɛ Keyità bolo yàn.Oui, Keita a un bureau ici.
Ɔ̀wɔ, ---- bɛ ---- bolo yàn.
Àyi, ---- tɛ ---- bolo yàn.

C-1

A : Biro bɛ Keyità bolo yàn ?
B : Ɔ̀wɔ, bìro` bɛ Keyità bolo yàn.
A : So bɛ Keyità bolo yàn ?
B : Àyi, so tɛ Keyità bolo yàn.

JPEG - 711.7 ko
K’an bɛ̀n don wɛrɛ.
Opposant, groupe de musiciens, chanteurs et rappeurs de Kayes, la 1ère région du Mali
http://www.rhhm.net/post/18841/

CYCLE 8 : k’an bɛ̀n

Instructeur : Il serait peut-être mieux d’enseigner ce cycle pendant la dernière période d’une journée et de revoir en même temps certaines salutations.

M-1

K’an bɛ̀n sini.Au revoir à demain.
K’an bɛ̀n sini sɔ̀gɔma (fɛ̀).Au revoir à demain matin.
K’an bɛ̀n don wɛrɛ.Au revoir à un autre jour / à bientôt.

C-1

C-1 + C-2 + C-3 :

A : K’an bɛ̀n sini.
B : K’an bɛ̀n sini.

C-2

A : K’an bɛ̀n sini sɔ̀gɔma (fɛ̀).
B : K’an bɛ̀n sini sɔ̀gɔma (fɛ̀).

C-3

A : K’an bɛ̀n don wɛrɛ.
B : K’an bɛ̀n (don wɛrɛ).

M-2

Àmiina.Qu’il en soit ainsi. (Amen)

C-4

A : K’an bɛ̀n sini.
B : K’an bɛ̀n.
A : Ka su` hɛrɛ` caya.Bonne nuit (que la paix de la nuit soit abondante).
B : Àmiina.
A : Ka dùgu` ɲùman jɛ.Que demain nous trouve en forme.
B : Àmiina.
A : K’an kelen kelen kùnun.
/ K’an kelen kelen wuli.Que nous nous réveillons tranquillement (que nous nous réveillons les uns après les autres, sous entendu, pas tous en même temps à cause d’une catastrophe).
B : Àmiina.

M-3

K’an sɔɔni.À bientôt.
Ka sɔɔni ɲùman se.À se revoir bientôt en forme.
Ayiwa.O.K.
K’an bɛ̀n wula fɛ.À ce soir (cette après-midi).

C-5

A : K’an sɔɔni.
B : Ka sɔɔni ɲùman se.
A : K’an bɛ̀n wula` fɛ̀.
B : Ayiwa, k’an bɛ̀n wula fɛ̀.

C-6

A : Ka tile hɛrɛ caya.Bonne journée (que la paix du jour soit abondante).
B : Àmiina.

JPEG - 36 ko
Màli` jàmana` ye sàn jòli ye ?

CYCLE 9 : sàn jòli ?

[Notes : âge, nombres]

M-1

N ye sàn mùgan ye.J’ai 20 ans.
N ye sàn mùgan ni kelen ye.J’ai 21 ans.
N ye sàn mùgan ni fìla ye.J’ai 22 ans.
N ye sàn mùgan ni sàba ye.J’ai 23 ans.
N ye sàn mùgan ni naani ye.J’ai 24 ans.
N ye sàn mùgan ni duuru ye.J’ai 25 ans.
N ye sàn mùgan ni wɔɔrɔ ye.J’ai 26 ans.
N ye sàn mùgan ni wolonwula ye.J’ai 27 ans.
N ye sàn mùgan ni segin ye.J’ai 28 ans.
N ye sàn mùgan ni kɔ̀nɔntɔn ye.J’ai 29 ans.
N ye sàn bî sàba ye.J’ai 30 ans.

C-1

A : I ye sàn jòli ye ?Quel âge as-tu ?
B : N ye sàn ---- ye ?

JPEG - 116.2 ko
Nìn ye dɔrɔmɛ kɛ̀mɛ ye.
Le groupe de femme "Sabu ɲuman" à Banankɔrɔ, toutes contribuent mensuellement pour financer des projets.
Photo : Rebecca Blackwell / Oxfam America

CYCLE 10 : dɔrɔmɛ

[Notes]

Instructeur : En vous servant des dessins 16 et 17 et de l’argent en espèce si vous en avez, travailler les chiffres de 20 à 100. Aussi dessiner au tableau.

M-1

Nìn ye (dɔrɔmɛ) bî sàba ye.C’est 30 dorome. (150 FM)
Nìn ye (dɔrɔmɛ) bî naani ye.C’est 40 dorome. (200 FM)
Nìn ye (dɔrɔmɛ) bî duuru ye.C’est 50 dorome. (250 FM)
Nìn ye (dɔrɔmɛ) bî wɔɔrɔ ye.C’est 60 dorome. (300 FM)
Nìn ye (dɔrɔmɛ) bî wolonwula ye.C’est 70 dorome. (350 FM)
Nìn ye (dɔrɔmɛ) bî segin ye.C’est 80 dorome. (400 FM)
Nìn ye (dɔrɔmɛ) bî kɔ̀nɔntɔn ye.C’est 90 dorome. (450 FM)
Nìn ye (dɔrɔmɛ) kɛ̀mɛ ye.C’est 100 dorome. (500 FM)

C-1

C-1 + C-2 + C-3 :

A : Nìn ye (dɔrɔmɛ) jòli ye ?
B : Ɔ̀wɔ, nìn ye (dɔrɔmɛ) ---- ye.

C-2

A : Nìn ye dɔrɔmɛ ---- ye (wà) ?
B : Ɔ̀wɔ, nìn ye (dɔrɔmɛ) ---- ye.

C-3

A : Nìn ye (dɔrɔmɛ) ---- ye wa ?
B : Àyi, nìn tɛ (dɔrɔmɛ) ---- ye. (Dɔrɔmɛ) ---- dè dòn.

JPEG - 65.4 ko
N bɛ sukaro dè fɛ̀. Ò ye jòli ye ?
Le sucre donne des frayeurs aux Bamakois. A un peu plus d’un mois du ramadan, le prix du sucre commence à inquiéter les consommateurs. En cette période de vaches maigres, le prix du sac de 50 kilos passe de 22 000 à 25 000 F CFA pour le produit importé et de 18 000 à 20 000 F CFA pour la production locale.... http://maliactu.net/mali-produits-d...

DIALOGUE

Instructeur : Le dessin 27.

A : I ni ce.Salut.
B : Ǹba, i ni ce. Hɛrɛ` bɛ.Nba, salut. Comment ça va ?
A : Hɛrɛ dɔrɔn.Tout va bien (la paix seulement).
B : I bɛ mùn fɛ̀ ?Qu’est ce que tu veux ?
A : N bɛ sukaro dè fɛ̀. Ò ye jòli ye ?C’est du sucre que je veux. Combien c’est ?
B : Ò kilo` ye bî duuru duuru ye.C’est 250 francs le kilo. (c’est chaque kilo 250 francs).
A : Bî naani dɔrɔn dè bɛ ne kùn.Je n’ai que 200 francs sur moi.
B : Foyì t’i bolo ò kɔ ?Tu n’as rien d’autre ?
A : Àyi, foyì tɛ n bolo.Non, je n’ai rien.
B : Wari mìsɛn sì t’à kàn ?Tu n’as pas du tout de petite monnaie en plus ?
A : Àyi, foyì t’à kàn.Non, je n’ai rien de plus.

JPEG - 186.2 ko
K’an bɛ̀n sini.
peinture murale sur la route menant à l’aéroport, Bamako
https://bridgesfrombamako.com/page/6/

PETITS DIALOGUES POUR S’ENTRAÎNER

1.

A : I bɛ mùn fɛ̀ ?Que veux-tu ?
B : N bɛ nburu dè fɛ̀.C’est du pain que je veux.
A : I tɛ fɛ̀n wɛrɛ fɛ̀ ?Ne veux tu rien d’autre ?
B : N bɛ sukaro fana fɛ̀.Je veux aussi du sucre.

2. En prenant congé de quelqu’un pendant la journée :

A : Ka tìle hɛrɛ` caya.Bonne journée (que la paix de la journée soit abondante).
B : Àmiina.Amen (qu’il en soit ainsi / ainsi soit-il !).

3. En prenant congé de quelqu’un le soir :

A : K’an bɛ̀n sini.Au revoir à demain.
B : K’an bɛ̀n sini.Au revoir à demain.
A : Ka su` hɛrɛ` caya.Bonne nuit (Que la paix de la nuit soit abondante).
B : Àmiina.Amen.
A : Ka dùgu ɲùman jɛ.Que nous nous retrouvions en forme au matin.
B : Àmiina.Qu’il en soit ainsi (Amen).

4.

A : K’an kelen kelen kùnun.
/ K’an kelen kelen wuli.
Que nous nous levions les uns après les autres (hors de danger).
B : Àmiina.Amen.

5.

A : K’an sɔɔni.À très bientôt.
B : Ka sɔɔni ɲùman se.À bientôt de se revoir en forme.

6.

A : K’an bɛ̀n sini sɔ̀gɔma fɛ̀.Au revoir à demain matin.
B : K’an bɛ̀n.Au revoir.

JPEG - 119.7 ko
I bɛ mùn fɛ̀ ?
http://www.therichest.com/rich-list...

TEXTE

Àli bɛ sukaro` fɛ̀. À b’à fɛ̀ kosɛbɛ. Sukaro` sɔngɔ` ye bî duuru ye.
Foyì t’à kùn bî naani kɔ, mùgan biye fìla dɔrɔn. Wari mìsɛn t’à kùn. Wari wɛrɛ` b’à fɛ̀ so, biyew ni wari mìsɛn. Bî naani dɔrɔn dè b’à kùn yàn. Foyì tɛ bî naani kàn. Sukaro tɛ Àli bolo bì.

Traduction

Ali aime le sucre. Il aime beaucoup le sucre. Le sucre coûte 250 francs. Il n’a que 200 francs sur lui, seulement deux billets de 100 francs. Il n’a pas de monnaie sur lui. Il a de l’argent (autre) à la maison, des billets et de la petite monnaie. Il n’a pas plus de 200 francs sur lui. Ali n’a pas de sucre aujourd’hui.

QUESTIONS

1. Àli bɛ mùn fɛ̀ ?
2. Àli b’à fɛ̀ kosɛbɛ ?
3. Sukaro` sɔngɔ` ye (dɔrɔmɛ) jòli ye ?
4. (Dɔrɔmɛ) jòli b’à kùn ?
5. Wari wɛrɛ` b’à fɛ̀ so wà ?
6. Wari wɛrɛ` bɛ min ?

EXERCICES

SUBSTITUTIONS

Compléter avec les éléments de la phrase qui précède

1. (bolo, fɛ̀, kùn)
Wari b’à kùn.
bolo.
moto
fɛ̀.
mobili
biki
kùn.
bolo.
so
fɛ̀.
mùso fìla
nɛ̀gɛso
bolo.
wari
kùn.
2. (kùn)
Wari bɛ n kùn.
à (àle).
an (anw).
n (ne).
ù (olu).
a’ (aw).
à (àle).
an (anw).
i (e).
ù (olu).
a (aw).
i (e).
n (ne).
à (àle).
ù (òlu).
3. (fɛ̀ "vouloir")
Nsukaro` fɛ̀.
wari.
Àli
an
mùso
nàmasa
tìga
Keyità
sìgarati
mobili
moto
n.
4. (sì)
Mɔ̀gɔ` sì tɛ yàn.
foyì tɛ yàn.
so kɔnɔ.
kàlanso kɔnɔ.
kàlanden.
kàramɔgɔ.
santirila.
mobili.
Àli fɛ̀.
moto.
wari.
n kùn .
wari mìsɛn
foyì

TRANSFORMATIONS

5. (vouloir)6. (possession)
N bɛ fɛ̀n wɛrɛ` fɛ̀.Wari` b’à fɛ̀.
N tɛ fɛ̀n wɛrɛ` fɛ̀.Wari` b’à bolo.
Àli bɛ mùso` fɛ̀.Wari` b’à kun
An bɛ sukaro` fɛ̀.Biki` bɛ n fɛ̀.
Jɔ̂n` bɛ moto` fɛ̀ ?Lakɛrɛ` bɛ Àli fɛ̀.
Òlu bɛ tàmati` fɛ̀.Dɛ̀bɛn` b’an fɛ̀.
Aw bɛ sìgarati` fɛ̀.Sìgarati` b’u fɛ̀.
Aw bɛ dɛ̀bɛn` fɛ̀Tàmati` b’à fɛ̀.
I bɛ tìga` fɛ̀.Àlimɛti` bɛ Fantà fɛ̀.
À bɛ lakɛrɛ` fɛ̀.Tìga` bɛ Musà fɛ̀.
À bɛ mobili` fɛ̀.Bɔnbɔn` bɛ den` fɛ̀.
Keyità bɛ baara` fɛ̀.Nàmasa` bɛ tabalitigi` fɛ̀.
Musà bɛ Fantà fɛ̀.Wari` b’ù fɛ̀
Yaya bɛ moto` fɛ̀Foyì tɛ n fɛ̀.

QUESTIONS

- 7 -

Instructeur : Le stagiaire choisit toujours le deuxième mot.

I bɛ mùn fɛ̀ ? Dùtɛ waa kafe ?N bɛ kafe dè fɛ̀.
Keyità bɛ mùn fɛ̀ ? Moto waa mobili ?À bɛ mobili dè fɛ̀.
Sidìbe bɛ mùn fɛ̀ ? Nɛ̀gɛso waa moto ?À bɛ moto dè fɛ̀.
Aw bɛ mùn fɛ̀ ? Tùbabukan waa bamanankan ?An bɛ bamanankan dè fɛ̀.
Aw bɛ mùn fɛ̀ ? Cɛ̀ waa mùso ?An bɛ mùso dè fɛ̀.
Ù bɛ mùn fɛ̀ ? Tìga waa tàmati ?Ù bɛ tàmati dè fɛ̀.
À bɛ mùn fɛ̀ ? Nàmasa waa lènburuba ?À bɛ lènburuba dè fɛ̀.
I bɛ mùn fɛ̀ ? Wari mìsɛn waa biye ?N bɛ biye dè fɛ̀.
À bɛ mùn fɛ̀ ? Biki waa sìgilan ?À bɛ sìgilan dè fɛ̀.
Karamɔ̀gɔ` bɛ mùn fɛ̀ ? Tàbali waa tabulo ?À bɛ tabulo dè fɛ̀
Aw bɛ mùn fɛ̀ ? Tàmati waa salati ?An bɛ salati dè fɛ̀.
Ù bɛ mùn fɛ̀ ? Bɔnbɔn waa sukaro ?Ù bɛ sukaro dè fɛ̀
Fantà bɛ jɔ̂n fɛ̀ ? Bari waa Musa ?À bɛ Musà dè fɛ̀.
JPEG - 47.4 ko
Fanta be jɔn fɛ̀ ? Bari waa Musa ? À bɛ Musa dè fɛ̀.
image tirée de Ka denmisɛnkɔnɔ tali ni sida ɲɛkɔrɔtigɛ
collection Alpha+, EDICEF, 2007

- 8-

Instructeur : À utiliser dans les deux sens.

Mobili` bɛ n fɛ̀.N bɛ mobili` fɛ̀.
Nɛ̀gɛso` b’à fɛ̀À bɛ nɛ̀gɛso` fɛ̀
Moto` bɛ Musà fɛ̀.Musà bɛ moto` fɛ̀.
Wari` bɛ Àli fɛ̀Àli bɛ wari` fɛ̀
Sukaro` bɛ Bari fɛ̀.Bari bɛ sukaro` fɛ̀.
Mùso` bɛ Keyità fɛ̀.Keyità bɛ mùso` fɛ̀.
Dɛ̀bɛn` bɛ Kàmara fɛ̀.Kàmara bɛ dɛ̀bɛn` fɛ̀.
So fìla bɛ Kariba fɛ̀.Kariba bɛ so fìla fɛ̀.
Dàba` bɛ Musà fɛ̀.Musà bɛ dàba` fɛ̀.
Nàmasa` bɛ Fantà fɛ̀.Fantà bɛ nàmasa` fɛ̀.
Sìgarati` bɛ Balo fɛ̀.Balo bɛ sìgarati` fɛ̀.
Lènburu` bɛ Minàta fɛ̀.Minàta bɛ lènburu` fɛ̀.
Dùlokiba` bɛ Dunbiya fɛ̀.Dunbiya bɛ dùlokiba` fɛ̀.
Den` bɛ Awà fɛ̀.Awà bɛ den` fɛ̀.

JPEG - 9.4 ko
dessin de Christine Bagnères

NOTES

1. Vouloir / Aimer : fɛ̀

[ Exercices 1,2 ]

On a vu dans le cours 04 la construction possessive avec la postposition . Vous vous souvenez que dans cette construction, le premier nom est le "possédé" et le second est le "possesseur’ :

Mùso b’i fɛ̀ wa ?As-tu une femme ?
Àyi, mùso tɛ n fɛ̀.Non, je n’ai pas de femme.

La construction qui signifie "vouloir" ou "aimer" est identique à cette construction possessive, elle est construite avec les mêmes éléments dans les mêmes positions :

NOM bɛ/tɛ NOM fɛ̀

Le sens est toutefois plus clair selon qu’une personne est désignée par l’un ou l’autre NOM (ou PRONOM) :
- NOM bɛ PERSONNE fɛ̀ : c’est le sens de "possession" (et autres nuances proches)
- PERSONNE bɛ NOM fɛ̀ : c’est le sens de "vouloir" (et autres sens similaires comme... aimer, désirer !)

Comme vous l’aurez deviné, ces constructions entraînent souvent des ambiguïtés, en particulier lorsqu’il s’agit d’humains dans les deux positions :
- PERSONNE bɛ PERSONNE fɛ̀

Par exemple :
Mùso` bɛ cɛ` fɛ̀.

En dehors de tout contexte, deux interprétations sont possibles :
- l’une signifie "avoir" : l’homme a une femme (ou deux, etc.)
- l’autre signifie "aimer" (ou "vouloir" ?) : La femme aime l’homme.

Culturellement au Mali, on n’aura pas cette ambiguïté dans l’autre sens :
Cɛ̀ bɛ mùso fɛ̀
ne sera compris que comme : l’homme aime la femme.

2. la postposition locative / situative fɛ̀

Dans le cours 06 on a vu qu’on pouvait utiliser la postposition fɛ̀ pour situer des objets, et la combiner avec des mots comme kɔ, kɛrɛ, et ɲɛ pour former kɔfɛ̀, kɛrɛfɛ̀, ɲɛfɛ̀. fɛ̀ est utilisée dans ce sens locatif dans d’autre situations, comme dans ces exemples :

Musà bɛ Bari fɛ̀.Moussa est chez Barry (chez lui).

Pour enlever toute ambiguïté avec le sens "vouloir", certains locuteurs préfèrent ajouter yèn "là-bas" : Musà bɛ Bari fɛ̀ yèn, "Moussa est là-bas chez Barry". Vous avez remarquez que l’on fait pareil avec bolo et kùn, mais en ajoutant yàn "ici".
On a donc maintenant trois façon de dire "chez" :

1. Musà ka so(à) la maison de Moussa
2. Musà barachez Moussa
3. Musà fɛ̀ (yèn)chez Moussa

3. Trois constructions possessives

[Exercices fɛ̀ : dans le cours 04 / Ce cours : Cycles kùn :3,6 bolo :4,7 ]

On a abordé dans ce cours deux autres constructions possessives qui font jouer d’autres postpositions. Il est important de bien les apprendre. Vous les entendrez souvent à Bamako. Toutes ces constructions sont utilisées lorsqu’ils s’agit de biens physiques, visibles ou d’êtres vivants. En d’autres termes, on ne peut pas les utiliser pour parler de choses abstraites comme la force ou la faim (ce sera toujours la/na "dans"), ni pour situer des personnes ou des objets. Dans pratiquement tous les cas, le "possesseur" est un humain.

Kitabu` bɛ Musà fɛ̀.Moussa a un livre.
Kitabu` bɛ Musà bolo.Moussa a un livre.
Kitabu` bɛ Musà kùn.Moussa a un livre (sur lui).

Ce sont deux postpositions "lexicales" :
- bolo : c’est le même bolo que "main, bras" : le sens de possession et de contrôle est assez clair !
- kùn : c’est "la tête"

Sans entrer dans le détail des significations de ces différentes constructions, on peut expliquer rapidement les nuances suivantes, toutes relatives :

  •  : On peut utiliser fɛ̀ quand le "possesseur" n’a pas le "possédé" avec lui, visible, comma dans "j’ai une femme".
  • bolo : La deuxième construction avec la postposition bolo est, dans la plupart des dialectes, interchangeable avec fɛ̀. Dans certains dialectes, fɛ̀ indique plus précisément que l’on est le propriétaire en titre. Bolo peut être utilisé sans porter ce sens là : il y a contrôle (temporaire), éventuellement contraint, mais pas propriété (permanente).
  • kùn : La troisième construction avec la postposition kun (désignant "la tête") est utilisée lorsque l’objet est physiquement présent sur le "possesseur", même si ce dernier n’est pas forcément le "propriétaire".

4. Les nombres jusqu’à 100

[Exercices : âge :9, argent :10 ]

Après les débuts de la numération aux cours 03 et cours 05, dans ce cours, vous avez étendu votre capacité à compter de 20 à 100. Pour ce qui est de l’argent vous pouvez donc faire du commerce avec des billets de 500 francs CFA. Si vous avez bien appris à compter de 1 à 20, la suite devrait être facile. Le systèmes numérique est très régulier et votre seul problème sera avec la façon de compter l’argent plus qu’avec les nombres eux mêmes. Mùgan (20) est le seul chiffre des dizaines qui est irrégulier. Pour toutes les autres dizaines, il suffira d’ajouter bi- devant le nombre de dizaines. Ainsi 30 se dit bisaba.

À noter : bien que nous écrivions ici bisaba comme si c’était un mot composé, les nombres gardent leurs tons de base.
Note : Dans l’écriture actuelle (2014), on note bî avec un ton descendant et écrit séparé du chiffre qui suit : bî sàba, et non bisaba

NOMBREARGENT
21 mùgan ni kelendɔrɔmɛ mùgan ni kelen105 FM
30 bî sàbadɔrɔmɛ bî sàba150 FM
31 bî sàba ni kelendɔrɔmɛ bî sàba ni kelen155 FM
40 bî naanidɔrɔmɛ bî naani200 FM
41 bî naani ni kelendɔrɔmɛ bî naani ni kelen205 FM
50 bî duurudɔrɔmɛ bî duuru250 FM
51 bî duuru ni kelendɔrɔmɛ bî duuru ni kelen255 FM
60 bî wɔɔrɔdɔrɔmɛ bî wɔɔrɔ300 FM
61 bî wɔɔrɔ ni kelendɔrɔmɛ bî wɔɔrɔ ni kelen305 FM
70 bî wolonwuladɔrɔmɛ bî wolonwula350 FM
71 bî wolonwula ni kelendɔrɔmɛ bî wolonw 1a ni kelen355 FM
80 bî segindɔrɔmɛ bî segin400 FM
81 bî segin ni kelendɔrɔmɛ bî segin ni kelen405 FM
90 bî kɔ̀nɔntɔndɔrɔmɛ bî kɔ̀nɔntɔn450 FM
91 bî kɔ̀nɔntɔn ni kelendɔrɔmɛ bî kɔ̀nɔntɔn ni kelen455 FM
100 kɛ̀mɛdɔrɔmɛ kɛmɛ500 FM

On n’utilise normalement pas kelen "un" avec kɛ̀mɛ "cent". Pour dire une centaine on dit seulement kɛ̀mɛ, comme on dit "cent" en Français (Les Anglais ont cette difficulté car ils disent "one hundred"). Deux-cent sera bien sûr : kɛ̀mɛ fìla.

5. Quel âge as-tu ?

[Exercice]
Bien des façons d’en parler, on utilise ici la construction, ou type de phrase équative :
La question : I ye sàn jòli ye ? signifie, littéralement : "Tu es combien d’années ?"
La réponse, N ye sàn mùgan ni segin ye, signifie littéralement "Je suis 28 années."
Les anglais disent la même chose, ils ne seront pas dépaysés, eux !

Remarquez que l’on n’utilise pas la marque du pluriel sur le mot "année" : on ne dit pas sànw ici !
Le bambara est en effet très économe sur le pluriel : celui-ci est suffisamment indiqué par le nombre qui suit !... ou par le pronom jòli.
Le pluriel a été vu dans le cours 03.

6. Le négatif sì

Bien qu’ils soient tous les deux de ton bas, ne pas confondre le nom sì "vie, âge" et le déterminant sì dont il est question maintenant :

Lorsqu’on utilise sì "aucun" avec un nom désignant une masse, une quantité non dénombrable, le nom qui précède n’a pas l’article défini :

ji sìpas d’eau
màlo sìpas de riz

À noter que le mot mɔ̀gɔ "une personne, les gens" est traité en Bambara comme un nom "de masse" dans ce type de construction négative :

mɔ̀gɔ sìpersonne
mais non mɔ̀gɔ` sì

JPEG - 6.3 ko
Bâton de médecine
dessin de Christine Bagnères

VOCABULAIRE

Rappel : la plupart des mots ont un lien vers le dictionnaire Bamadaba, et de là, vers quantité d’exemples dans les textes bambaras (le Corpus bambara de référence).
Certains mots ci-dessous sont sans lien : il s’agit en général de mots empruntés au français. Il peut s’agir également de mots composés dont le sens se déduit de chaque composant, et qui ne sont donc pas systématiquement dans le dictionnaire.

bɛ̀nv.se rencontrer
binum.dizaine
biye (← Fr.)n.billet de banque
bolopp.à, par (possession, contrôle)
cayav.multiplier, intensifier
donn.jour
- don wɛrɛ`un autre jour
fɛnn.chose
- fɛ̀n wɛrɛ`autre chose
foyì ou fosìn.rien (phrases toujours au négatif)
v.blanchir
kɛ̀mɛnum.cent
pp.après ça, au-delà de ça
- à/ò kɔen plus de ça,, de cela
kununv.se réveiller
salatin.salade
sànn.an, année
sev.arriver
sefa ou sefawarin.Franc CFA
sìn.vie, âge
sìdtm.aucun
sigaratin.cigarette
sini ou sininn.demain
sɔɔnin, sɔɔniadv./n.bientôt
sɔ̀rɔv.obtenir, trouver
sukaron.sucre
tàmatin.tomate
tasuman.feu
warin.l’argent
- wari mìsɛn (mìsɛn)monnaie au sens "petite monnaie", par ex. pour rendre la monnaie.
waa, wali, walimaconj.ou bien
wuliv.se lever

Les Verbes

Depuis le début de ce cours, vous avez vu quelques verbes à l’occasion des salutations et des consignes du maître. Mais nous n’avons pas encore vu comment les utiliser dans des constructions verbales. Patientez, cela va venir, contentez-vous pour l’instant de mémoriser ces quelques "formules magiques".

JPEG - 182.9 ko
peinture murale sur la route vers l’aéroport, Bamako
https://bridgesfrombamako.com/page/6/

DEVOIRS

1. Découvrez les âges d’au moins cinq de vos amis maliens qui travaillent au centre, qu’ils soient ou non professeurs, et venez le dire à la classe en détaillant leurs noms et leur âge.

2. Avec un de vos camarades de classe, écrivez un dialogue de salutations qui a lieu le soir et qui se termine par au moins trois expressions pour prendre congé l’un de l’autre. Présentez votre dialogue à la classe. Si vous êtes seul, préparez le dialogue et jouez le avec votre prof devant la classe.

3. Écrire un petit texte présentant ce que vous possédez. Dites combien vous avez d’argent sur vous et combien vous en avez dans votre chambre. Dites si vous avez une voiture, un vélo ou une mobylette chez vous. Dites combien vous avez de chemises et de pantalons. Dites si vous avez un mari ou une femme, combien d’enfants. Faites votre rapport devant la classe.

JPEG - 139.2 ko
Enfants jouant, vers Koulikoro
http://typolemag.info/un-pas-deux-p...

klik-ka-kumasen-dilan ™

À la fin de ce cours, vous aurez acquis un petit capital de 390 mots ... Exercez-vous à les utiliser !
Encore une fois, nous oublierons les phrases de type présentatif, qualitatif et équatif, puisque ce cours tourne lui aussi essentiellement sur les phrases locatives... avec juste un peu plus de choix de postpositions !

Lors des jeux précédents, le sujet, ou l’objet, pouvait être :
- soit un simple nom (parmi la liste de ceux que vous connaissez déjà)
- soit un groupe nominal (GN) possessif avec un possesseur et un possédé (avec ou sans la conjonction ka)

Cette fois-ci nous ne travaillons plus sur le GN possessif. Pour vous simplifier la tâche nous vous en proposons quelques uns dans les listes "sujet" et "objet". Par exemple : Fantà ka jàkuma.
Comme pour le cours 6, nous vous proposons également une petite liste de GN coordonnés avec la conjonction ni "et". Par exemple "cɛ̀ ni mùso". Cela peut être utile pour jouer avec la postposition cɛ "entre"...

Rappel : Le fond de phrase devient vert dès qu’elle est correcte. S’il devient rose, c’est qu’il y a un petit problème, à vous de chercher pourquoi ! Si le fond reste blanc, il faut continuer à construire !
AVERTISSEMENT
Ce petit jeu vérifie seulement que la phrase est grammaticalement correcte : il ne vérifie pas le sens, qui pourra toujours s’interpréter, selon le contexte, parfois peut-être très ... poétique !
Au besoin, vous pouvez-copier/coller la phrase que vous avez assemblée pour la partager.
NB :

ENCORE UN CONSEIL : Variez au maximum les "pp" (postpositions).
Attention la postposition "cɛ" ("entre") ne marche qu’avec des groupes coordonnés par la conjonction "ni" ("et"). Plutôt que de vous contraindre à les construire vous-même nous en fournissons quelques-uns tout prêts dans les objets, comme "cɛ̀ ni mùso" ... à vous de chercher ceux qui vous inspirent de belles phrases !

Une nouveauté : à chaque fois que vous réinitialisez la phrase à construire, la dernière phrase s’enregistre dans une liste "Mes essais" ; elle est précédée des notations suivantes :
(...?) : phrase incomplète, il manque des éléments !
(!!!) : phrase comportant une ou plusieurs erreurs
***** : phrase correcte (grammaticalement !) : Bravo !

sujet dtm copule objet pp adverbe aff./nég.

réinitialiser

Mes essais

INDEX DES COURS DISPONIBLES

Notes

[1En français dans le texte : en effet, les instructeurs à Bamako sont plutôt francophones ! Nous ne disposons malheureusement pas des dessins qui étaient utilisés. Nous conservons toutefois ces instructions pour vous encourager vivement à rejoindre des cours collectifs, et à ne pas travailler seul.

samedi 20 décembre 2014

Messages

  • Merci encore pour tous ces cours que je découvrent. Je voulais revenir sur les chiffres car vous dites keme c’est 500 francs et derriere vous dites que keme fila cest 200 francs, si je ne m’abuse keme fila cest 1000 frans non ?

    • Vous avez tout à fait raison de dire que
      dɔrɔmɛ kɛ̀mɛ fìla ou dɔrɔmɛ 2000 c’est 1.000 F CFA (ou "FM" pour un "Franc Malien" qui n’existe plus !)
      et il est bien possible que je me sois trompé quelque part. Mais je n’ai pas trouvé.

      Le seul passage que j’ai trouvé est un passage où je parle de nombres mais pas d’argent : j’explique qu’on ne dit jamais "kɛ̀mɛ kelen", mais juste "kɛ̀me", et qu’en revanche "Deux-cent sera bien sûr kɛmɛ fìla."
      Si on parle d’argent sur le marché, où l’on parle en dɔrɔmɛ sans le dire tellement c’est évident, vous avez bien suivi, effectivement "Mille Francs CFA sera bien sûr kɛ̀mɛ fìla"

      Mais si je dis des bêtises ailleurs, merci de préciser à quel endroit ...

      Un grand merci ... et bon courage pour la suite !

  • I ni ce !
    J’ai une question à propos de la construction "bɛ ... fɛ". Si j’ai bien compris, "n bɛ sukaro fɛ" signifie "je veux/j’aime du sucre" ; mais "sukaro bɛ n fɛ" signifie "j’ai du sucre". Est-ce correct ?

    • oui c’est exactement ça... dans les situations courantes ! Par exemple la voisine se présente à la porte et demande si on a du sucre à la maison : Ɔwɔ, sukaro bɛ n fɛ !

      Comme dans toute langue, le jeu est permis et une interprétation dans un contexte poétique ou comique peut aussi être "le sucre m’aime".

NB: Pour un message en privé à l'auteur, envoyer un email à : contact@mali-pense.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | contacter mali-pense.net | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Radios