[]

MALI PENSE

"Honni soit qui mal y pense" ? Non ! Heureux soit qui "Mali" pense, car c'est un beau voyage qui l'attend...

akbk1-cours 09


Fàri

Nsànaw

Gùndo jugu` ye sògo kɛnɛ dè ye. N’à tòlila, à kasa` na .


Mùn bɛ sèn` se ɲɛ` mà, ni dakojugu tɛ.


SOMMAIRE

- Les adjectifs dérivés des verbes qualitatifs

- Les démonstratifs nìn et ò
- L’augmentatif -ba
- Les nombres ordinaux -nan
- Le vocabulaire du corps humain

Source : Introductory Bambara – pp.129-140
Audio web (Anglais, Bambara) :
http://www.iu.edu/~celtie/Lessons/Bambara/b03/09a.mp3
http://www.iu.edu/~celtie/Lessons/Bambara/b03/09b.mp3
index audio : http://www.iu.edu/~celtie/Bambara-Intro.html

Cycles 1 - 2 - 3 - 4 - Dialogues - ExercicesNB : pas de texte dans ce coursNotesVocabulaireDevoirs - Jeu

PNG - 515 ko
mùso ɲùman dòn
http://www.seydoukeitaphotographer.com/fr/#2

CYCLE 1 : -man

[Notes]

Instructeur : Le dessin 8.

M-1

Mɔ̀gɔ ɲùman` dòn.C’est quelqu’un de bien. (bon)
Mɔ̀gɔ surun(man)` dòn.C’est quelqu’un de petite taille. (court)
Mɔ̀gɔ jànmanjan` dòn.C’est quelqu’un de grande taille. (long)

C-1

A : Den` ka ɲi wà ?Est-ce que cet enfant est gentil ?
B : Ɔ̀wɔ, den ɲùman` dòn.Oui , c’est un chouette enfant.
A : Mùso surun` dòn (wà) ?Est-ce que la femme est petite ?
B : Àyi, mùso jànmanjan dè dòn.Non, c’est une grande femme.

M-2 & M-3

Ji suma` dòn.C’est de l’eau froide.
Ntomi duman` dòn.C’est un bon tamarin (agréable au goût).
Ntomi kuman` dòn.C’est un tamarin amer.

C-2 & C-3

A : Ji suma` dòn wà ?Est-ce c’est de l’eau froide ?
B : Ɔ̀wɔ, ji suma` dòn.
A : Ntomi duman` dòn wà ?Est-ce que c’est un bon tamarin ?
B : Ɔ̀wɔ, ntomi duman` dòn.
A : Ntomi kumun` dòn wà ?Est-ce que c’est un tamarin amer ?
B : Ɔ̀wɔ, ntomi kumun` dòn.
PNG - 310.5 ko
ntomiden, jiri kàn
http://fr.wiktionary.org/wiki/tamarin

Instructeur : Les dessins 17, 18

M-4 → M-7

Wari caman dòn.C’est beaucoup d’argent.
Dùlɔki kura` dòn.C’est une nouvelle chemise.
Kùlusi kɔrɔ` dòn.C’est un vieux pantalon.
Sɔ̀ngɔ gɛlɛn` dòn.C’est cher. (le prix est difficile)
Santiri bèlebele` dòn.C’est un gros centre.
Bìro fitinin` dòn.C’est un petit bureau.

C-4 → C-7

A : Wari caman dòn wà ?Est-ce beaucoup d’argent ?
B : Ɔ̀wɔ, wari caman dòn.
A : Dùlɔki kura` dòn wà ?Est-ce une nouvelle chemise ?
B : Ɔ̀wɔ, dùlɔki kura` dòn.
A : Nìn kùlusi dun ? Kura` dòn wà ?Et le pantalon ? Est-il neuf ?
B : Ali, kùlusi kura tɛ. Kùlusi kɔrɔ dè dòn.
A : Sɔ̀ngɔ gɛlɛn` dòn wà ?
B : Ɔ̀wɔ, sɔ̀ngɔ gɛlɛn` dòn.
A : Santiri bèlebele` dòn wà ?
B : Ɔ̀wɔ, santiri bèlebele` dòn.
A : Bìro fitini` dòn wà ?
B : Ɔ̀wɔ, bìro fitinin` dòn.

M-8

Mobili jɛman` dòn.C’est une voiture blanche.
Mobili fìnman` dòn.C’est une voiture noire.
Moto bìlenman` dòn.C’est une mobylette rouge.

C-8

A : Keyità ka mobili` ye jɛman` ye wà ?Est-ce que la voiture de Keyità est la blanche ?
B : Ɔ̀wɔ, mobili jɛman` dòn.
A : Kùntigi` ka mobili` ye fìnman` ye wà ?
B : Ɔ̀wɔ, mobili fìnman` dòn.
A : I ka moto` ye bìlenman` ye wà ?
B : Ɔ̀wɔ, moto bìlenman` dòn.

PNG - 568.8 ko
cɛ̀ beleba dòn
Le Géant avec le bébé : photo iconique de Seydou Keïta
http://www.grandpalais.fr/fr/article/seydou-keita-toute-lexpo

CYCLE 2 : -ba

[Notes]
Instructeur : Les dessins 7 et 8

M-1 & M-2

Mɔ̀gɔ ɲùmanba` dòn.C’est une très bonne personne / C’est quelqu’un de très bien.
Cɛ̀ bèlebeleba` dòn.C’est un homme très gros.

C-1 & C-2

A : Mɔ̀gɔ ɲùman` dòn wà ?
B : Ɔ̀wɔ, mɔ̀gɔ ɲùmanba` dòn.
A : Cɛ̀ bèlebele` dòn wà ?
B : Ɔ̀wɔ, cɛ̀ bèlebeleba` dòn.

M-3

ba` dòn.

C-3

A :dòn wà ?
B : Ɔ̀wɔ,ba` dòn.

JPEG - 82.5 ko
Nìn mobili ìn ye Keyità ta ye.
photo de Seydou Keïta Sans titre, 21 mai 1954
http://www.grandpalais.fr/fr/article/seydou-keita-toute-lexpo

CYCLE 3 : ta

[Notes (ta : cours n°05), (ò, òlu, nìn, nìnw, ìn)]

M-1 & M-2

(Nìn) mobili (ìn) ye Keyità ta` ye.Cette voiture est celle de Keita.
(Nìn) mobili jɛman (ìn) ye Keyità ta` ye.Cette voiture blanche est celle de Keita.
(Nìn) sìgilan nìnw ye kàlandenw ta` ye.Ces chaises sont celles des élèves.

C-1 & C-2

A : (Nìn) mobili jɛman (ìn) ye jɔ̂n` ta` ye ?
B : (Nìn) mobili jɛman (ìn) ye Keyità ta` ye.
A : (Nìn) sìgilan nìnw ye jɔ̂n` ta` ye ?
B : Sigilan nìnw ye kàlandenw ta` ye.

C-3

A : Nìnìn ye jɔ̂n` ta` ye ?
B : Nìnìn yeta ̀ ye.
A :nìnw ye jɔ̂n` ta` ye ?
B :nìnw yeta ̀ ye.
A :nìnw ye jɔ̂nw ta` ye ?
B :nìnw ye(ni) ta ̀ ye.

C-4

A : Nìnw ye jɔ̂n` ta` ye ?B : Nìnw yeta ̀ ye.
A : Ò ye ye jɔ̂n` ta` ye ?B : Ò yeta ̀ ye.
A : Òlu ye jɔ̂n` ta` ye ?B : Òlu yeta ̀ ye.

M-5 & M-6

Ò tàbali ye kàramɔgɔ` ta` ye.Cette table est celle du maître (celle dont on parle).
yeta` ye.
Ò motow ye kàramɔgɔ` ta` ye.
w yetaw ye.

C-5 & C-6

A : Tàbali` ye jɔ̂n` ta` ye ?A : Oye jɔn ̀ ta ̀ ye ?
B : Tàbali` ye kàramɔgɔ` ta` ye.B : Oyeta ̀ ye.
A : Ò motow ye jɔ̂n` ta` ye ?A : Ow ye jɔn ̀ ta ̀ ye ?
B : Ò motow ye kàramɔgɔ` ta` ye.B : Ow yeta ̀ ye.

JPEG - 139.8 ko
cɛ̀ sabanan ye jɔn ye ?
photo Seydou Keïta Sans titre, 1952-56
http://www.grandpalais.fr/fr/article/seydou-keita-toute-lexpo

CYCLE 4 : -nan

[Notes]
Instructeur : Enseigner ce cycle en vous servant de votre classeur.

M-1

O ye kàlan fɔlɔ` ye.C’est la première leçon.
Ò ye kàlan filanan` ye.C’est la deuxième leçon.
Ò ye kàlan sabanan` ye..C’est la troisième leçon.
Ò ye kàlan naaninan` ye.C’est la quatrième leçon.
Ò ye kàlan duurunan` ye.C’est la cinquième leçon.
Ò ye kàlan wɔɔrɔnan` ye.C’est la sixième leçon.
Ò ye kàlan wolonwulanan` ye.C’est la septième leçon.
Ò ye kàlan seginan` ye.C’est la huitième leçon.
Ò ye kàlan kɔ̀nɔntɔnnan` ye.C’est la neuvième leçon.
Ò ye kàlan tannan` ye.C’est la dixième leçon.
JPEG - 48.7 ko
fɔlɔ, filanan, sabanan, naaninan, duurunan, ...
Dessin de Baba Wagué Diakité
https://babawague.wordpress.com/

C-1 & C-2

A : Nìn ye kàlan jùmɛn ye ?Cette leçon-là c’est laquelle ?
B : Ò ye kàlanye.
A : An bɛ kàlan sabanan` na wà ?
B : Àyi, an tɛ kàlan sabanan` na. An bɛ kàlan kɔ̀nɔntɔnnan de la.
A : An bɛ kàlan jùmɛn na ?
B : An bɛ kàlanna.

Instructeur : Poser ces questions au début de chaque leçon pour travailler les chiffres ordinaux.

JPEG - 75.2 ko
Fantà ye jɔ̂n` ye ? Mùso fìnman jamanjan` dòn.
photo de Seydou Keita, 1952/1955
http://www.seydoukeitaphotographer.com/fr/photographies/portraits-femmes/#68

DIALOGUE

A : I ni ce.Salut.
B : Nba, i ni ce.Salut.
A : Jɔ̂n` bɛ bìro` kɔnɔ ?Qui est dans le bureau ?
B : Fantà de bɛ bìro` kɔnɔ.C’est Fanta qui est dans le bureau.
A : Fantà ye jɔ̂n` ye ?Qui est Fanta ?
B : Kùntigi` mùso dè dòn.C’est la femme du directeur.
A : À bɛ cogo dì ?Elle est comment ?
B : Mùso fìnman jamanjan` dòn. À kolo` ka kùnba dɔɔnin.C’est une grand femme de tein noir. Sa stature est un peu forte.
A : Mobili b’à bolo wà ?Est-ce qu’elle a une voiture ?
B : Ɔ̀wɔ, à ka mobili` ye bìlenman` ye.Oui, sa voiture est la rouge.
A : Ò mùso ìn dè dòn wà ? À n’à cɛ̀ ye mɔ̀gɔ ɲùmanbaw ye.C’est donc cette femme ? Elle et son mari sont des gens très biens.

PETITS DIALOGUES POUR S’ENTRAÎNER

1.

A : Mobili jɛman ìn ye jɔ̂n` ta` ye ?À qui est cette voiture blanche ?
B : Keyità ta` dòn.C’est celle de Keita.
A : Sàbara fìnmanw dùn ?Et ces chaussures noires ?
B : Bari taw dòn.Ce sont celles de Barry.

2.

A : Kàlan filanan` bɛ mùn kàn ?Sur quoi porte la deuxième leçon ?
B : Kàlan filanan` bɛ fòliw kàn.La deuxième leçon est (porte) sur les salutations.
A : Kàlan seginnan` dùn ?Et la huitième ?
B : Kàlan seginnan` be cogoya tɔgɔw kàn.La huitième est sur les verbes qualitatifs.
A : Kàlan wɔɔrɔnan` b’i bolo wà ?As-tu la sixième leçon ?
B : Àyi, à tɛ n’bolo.Non, je ne l’ai pas.

3.

A : Nìn moto bèlebeleba ìn bɛ jɔ̂n` bolo ?Cette très grosse moto est à qui ?
B : à bɛ Bari dè bolo.Elle est à Barry.
A : Dùlɔki nìnw dun ?Et ces chemises-ci ?
B : Nìnw fana ye Bari ta` ye.Celles-ci sont aussi à Barry.

4.

A : Ò mobili` ye jɔ̂n` ta` ye ?Cette voiture (dont on vient de parler) est à qui ?
B : Ò ye kùntigi` ta` ye.C’est celle du directeur.
A : Ò motow ye jɔ̂n` ta` ye ?Ces mobylettes sont à qui ?
B : Òlu ye kàramɔgow ta` ye.Ce sont celles des profs.

JPEG - 275.9 ko
photo de Seydou Keita, Sans titre, 1948/54
http://www.grandpalais.fr/fr/article/seydou-keita-toute-lexpo

EXERCICES

SUBSTITUTIONS

Reprendre à chaque fois les éléments de la phrase précédente
1.

Nìnw y’ale ta` ye.
òlu
Bari
Musa
òlu
nìnw
anw
ne
e
aw
òlu
Madu
òlu
àle

2.

Mùso ɲùman` dòn.
surun
cɛ̀
bèlebele
so
bìro
fitinin
jɛman
mobili
fìnman
moto
bìlenman
teliman
nɛ̀gɛso

TRANSFORMATIONS

1.

A : Nìn mobili jɛman in.B : Nìn mobili jɛman nìnw.
Àle ta.Àle taw.
Òlu ta.Òlu taw.
Ne ta.Ne taw.
So in.So nìnw.
So bèlebele.So bèlebelew.
Màli` dùguba.Màli` dùgubaw.
Aw ta.Aw taw.
Ò sàbara.Ò sàbaraw.

2.

Nìn dute` ka gòni.Dute gòni(man)` dòn.
Nìn mùso` ka ɲi.Mùso ɲùman` dòn.
Nìn cɛ` ka surun.Cɛ̀ surun` dòn.
Nìn den` ka jàn.Den jànmanjan` dòn.
Nìn ji` ka suman.Ji suman` dòn.
Nìn nàmasa` ka di.Nàmasa duman` dòn.
Nìn nsàban` ka` kumun.Nsàban kumun` dòn.
Nìn wòro` ka kunan.Wòro kunaman` dòn.
Nìn wari` ka ca.Wari caman` don
Nìn sɔ̀ngɔ` ka gɛlɛn.Sɔ̀ngo gɛ̀lɛn` dòn.
Nìn bìro` ka dɔgɔn.Bìro fitinin` dòn.
Nìn santiri` ka bòn.Santiri bèlebele dòn.
Nìn dùlɔki` ka sani.Dùlɔki saniman dòn.

TRANSFORMATIONS / COMBINAISONS

A :B :
N ka mobili` bɛ santiri` kɛ̀rɛfɛ.
Ò mobili` ka teli.
N’ka mobili teliman` bɛ santiri kɛ̀rɛfɛ.
Sògo` bɛ tàbali` kàn.
Ò sògo` ka di.
Sògo duman` bɛ tàbali` kàn.
Ji` bɛ buteli` kɔnɔ.
Ò ji` ka suma.
Ji suma` bɛ buteli` kɔnɔ.
Sɛ̀nɛkɛla` bɛ Baginda.
Ò sɛ̀nɛkɛla` ka farin.
Sɛ̀nɛkɛla farin(man)` bɛ Baginda.
Jàkuma` bɛ sìgilan` jùkɔrɔ.
Ò jàkuma ka dɔgɔ.
Jàkuma fitinin` bɛ sìgilan` jùkɔrɔ.
Mɔ̀gɔw bɛ suguba` la.
Mɔ̀gɔ` ka ca.
Mɔ̀gɔ caman bɛ suguba` la.
Cɛ̀ bɛ baara yɔrɔ` la.
Ò cɛ̀` ka bòn.
Cɛ̀ bèlebeleba` bɛ baarakɛyɔrɔ` la.

PNG - 499.7 ko
L’homme à la fleur : photo iconique de Seydou Keïta, 1959
Surnommée « L’Homme à la fleur », cette photographie a marqué les esprits car elle a au départ été perçue comme autoportrait. Et pourtant, il ne s’agit pas de Seydoux Keïta mais bien de M. Sissoko, un jeune homme handicapé que le photographe connaissait. De plus, tout y est savamment étudié : le choix du costume blanc immaculé et de la montre, la pose assurée, le stylo placé dans la poche de la veste. Et que dire de cette fleur qu’il tient religieusement entre les doigts ? Elle serait le signe d’appartenance à un club baptisé « Fleur de Paris » qui rassemblait les jeunes urbains modernistes de Bamako aimant s’habiller à l’Occidentale. Sa force de conviction visuelle est telle qu’elle a inspiré Janet Jackson dans le clip de sa chanson « Got Til It’s Gone ».
- Pauline Weber http://www.grandpalais.fr/fr/articl...

NOTES

1. Les adjectifs dérivés des verbes qualitatifs.

[Exercices]
Le point le plus important dans ce cours, c’est la façon dont les verbes qualitatifs se transforment en adjectifs. On a vu dans le cours précédent (8) les verbes qualitatifs qui se conjuguent avec l’auxiliaire ka. Comme vous pouvez le voir dans ce cours, le suffixe -man suffit en général à les transformer en adjectifs :

mobili` ka teli.mobili teliman` don

Beaucoup n’ont même pas besoin du suffixe -man.
Attention, quelques uns sont irréguliers :
ɲì → ɲùman, et non ɲìman,
di → duman, et non diman ?,
jàn → jànmanjan, et non jànman

Tous les adjectifs ne sont pas dérivés de verbes qualitatifs, ce sont des adjectifs "d’origine". Par exemple dans cette leçon :
kura "nouveau",
kùnba "gros"

Les adjectifs sont principalement utilisés ici dans une construction (type de phrase) présentative, c’est à dire avec l’auxiliaire dòn en fin de phrase (tɛ au négatif) :
Mobili jɛman dòn.
Dans quelques cas, ils sont utilisés dans une construction équative, entre l’auxiliaire (copule) ye (tɛ au négatif) et la postposition ye :
Keyità ka mobili` ye jɛman` ye wà ?
Dans ce dernier cas ils utilisent la place d’un groupe nominal, comme un nom ; remarquez qu’ils portent l’article défini : "la blanche".

2. Le pluriel.

Lorsque le groupe nominal (noms et qualificatifs) est au pluriel, la marque du pluriel, le suffixe -w, se place non pas sur le nom mais sur l’adjectif qui le suit. Par exemple :

sàbarawles chaussures
sàbara fìnmanwles chaussures noires

C’est la même chose au singulier avec l’article défini : il suit l’adjectif.

3. Les démonstratifs nìn et .

Comme dans d’autres langues, il peuvent être utilisés comme pronoms (ils remplacent un nom : pronom="pour un nom") ou comme déterminant, pour qualifier un nom ou groupe nominal :

déterminant :nìn mobili` ka teli
pronom :nìn ka teli

3.1 Utilisés comme Déterminants

Utilisés comme déterminant ils peuvent être placés avant ou après le nom, ou même les deux, et dans ce derniers cas on peut dire que leur caractère démonstratif est amplifié (on peut le rendre avec -ci et -là en français) :

Nìn mobiliCette voiture
Mobili nìn
Mobili ìnCette voiture
Nìn mobili ìnCette voiture-ci (où cette voiture-là)

Au pluriel, le nìn ou le ò qui précèdent le nom comme déterminants restent inchangés :

nìn mùsowces femmes (que je désigne)
ò mùsowces femmes (dont on vient de parler)

Au pluriel, la seule forme possible après le nom est la forme plurielle de nin : ninw.

mùso nìnwces femmes

Cette forme est souvent prononcée, et même souvent écrite :

nìnnu[ ̀ ) ]
mùso nìnw[ ̀ - ̀ ) ]

La place des déterminants dans le groupe nominal : Tout à fait à la fin, et les adjectifs sont donc entre le nom et les déterminants :

NomAdjectifDéterminantPluriel
mobilibèlebelenìnwCes grosses voitures

Seule exception : ils peuvent aussi être en tête, devant le nom :
Nìn mobili bèlebele nìnw.

3.2 Utilisés comme pronoms

Ils sont alors toujours en tête du groupe nominal.

Au pluriel, les pronoms nìn et ò deviennent :

nìnw[ ̀ ) ]
òlu[ - )]

Attention, nìn et ò ne correspondent pas exactement à "ceci" et "cela" : En Bambara, l’utilisation est différente :

  • nìn est utilisé comme démonstratif de lieu (position, locatif) ; on le rend en français par -ci et -là, mais cela représente vraiment quelque chose dans l’espace, que l’on peut pointer, désigner du doigt.
  • ò est utilisé pour faire référence à quelque chose ou quelqu’un dont on vient de parler. On peut aussi le rendre par -ci et -là mais on ne peut plus le désigner du doigt.
A : Baba bɛ Fantà fɛ̀.A : Baba aime Fanta.
B : Ò mùso` man ɲì.B : Cette femme n’est pas bien.

4. L’augmentatif -ba.

[Exercices]
Dans ce cours on utilise parfois le suffixe -ba accolé à des noms ou à des adjectifs :

1. Màli` dùguba` dòn.C’est une grande ville du Mali.
2. Mùso ɲùmanba` dòn.C’est une femme très bien.
3. Mɔ̀gɔ jànmanjanba dòn.C’est quelqu’un de très grand.

Dans le premier exemple, -ba signifie grand/gros ou le plus grand/le plus gros.
Dans les deux autres exemples c’est un "intensifieur" de l’adjectif, on peut utiliser "très" en français.

Son opposé est le diminutif -nin, souvent écrit -ni : il s’écrit attaché, à ne pas confondre avec le démonstratif nìn qui, lui, s’écrit séparé : dùgu → dùgunin, mìsɛn → mìsɛnnin, dɔgɔ → dɔgɔnin, et dɔɔnin.

5. Les ordinaux

[Exercices]

Pour former un nombre ordinal il suffit d’ajouter -nan au cardinal (-ième en français).
Comme dans beaucoup de langues il y a une exception pour le "premier" :

fɔlɔpremier
filanandeuxième (attention, pas à ton bas comme fìla)
sabanantroisième (attention, pas à ton bas comme sàba)
naaninanquatrième
duurunancinquième
wɔɔrɔnansixième
wolonwulanan ou wolonfilananseptième
seginnanhuitième
kɔ̀nɔntɔnnanneuvième
tannandixième, etc.

Tons : Lorsqu’ils sont utilisés comme adjectifs, les règles de compacité tonale s’appliquent : Voir les règles de composition, 2ème paragraphe sur les adjectifs, (exemple : nɛgɛso ɲuman)

Vocabulaire


Le vocabulaire du corps humain

bàran.nombril, ventre
biɲɛn.foie
byɛ̀n.vulve
bòn.excrément
- bòda (bò-da)n.anus (excrément-bouche)
bolon.bras, main
- bolonkɔni (bolo-nkɔni)n.doigt (de la main)
bònbonn.menton
- bònbonsi (bònbon-si)n.barbe (menton-poil)
bùn.chair
- sògobu (sogo-bu)n.chair, muscle (viande-chair)
dan.bouche (ouverture, porte...)
- daji (da-ji)n.salive (bouche-eau)
- dakala (da-kala)n.mâchoire (bouche-manche)
- dawolo (da-wolo)n.lèvre (bouche-peau)
- ɲɛda (ɲɛ-da)n.visage (devant-bouche)
- dafuruku (da-furuku)n.joue (bouche-côté)
dɛ̀sɛn.mollet
disin.poitrine
dorobaran.testicules, bourses
dùsu, dùsukun (dùsu-kun)n.coeur, courage (coeur-tête)
fàrin.le corps
- fàrikolo (fàri-kolo)n.le squelette (corps-os)
fàsan.tendon, nerf, muscle
fyen.vésicule biliaire
fogonfogonn.poumon
fɔrɔn.pénis
galakan.côte
gɛ̀lɛn, gɛ̀nɛnn.tibia
jòlin.sang
- jòlisira (jòli-sira)n.vaisseau sanguin (sang-chemin)
jù, jùkunann.derrière, fesses, cul
kàarin.glaire, crachat
kàmann.épaule
- kàmankɔrɔla (kàman-kɔrɔla)n.aisselle (épaule-en-dessous)
kann.cou, voix, langue, bruit
kilibaran.testicules, bourses
kolon.os
n.dos
- kɔkolo (kɔ-kolo)n.colonne vertébrale (dos-os)
kɔgɔn.poitrine
kɔnɔn.ventre, estomac
kùnn.tête, raison...
- kùnberen.genou
- kùncɛ (kùn-cɛ)n.sommet du crâne
- kùnkolo (kùn-kolo)n.crâne (tête-os)
- kùnsɛmɛ (kùn-sɛmɛ)n.cerveau (tête-moëlle)
- kùnsigi (kùn-sigi) / kùnsin.cheveux (tête-cheveux, tête-poil)
- kùnsigi n.cheveux blanc (ou gris)
nɛ̀nn.langue
ngɔ̀ɔnin.gorge
nògon.intestins
nɔ̀nkɔn / nɔ̀nkɔnkurun.coude
nunn.nez
ɲɛn.oeil
- ɲɛ́kansi (ɲɛ-kan-si)n.sourcil supérieur (oeil-dessus-poil)
- ɲɛ́kɔrɔsi (ɲɛ-kɔrɔ-si)n.sourcil inférieur (oeil-dessous-poil)
- ɲɛ́da (ɲɛ-da)n.visage (avant-bouche)
ɲɛgɛnɛn.urine
- ɲɛgɛnɛbara (ɲɛgɛnɛ-bara)n.vessie (urine-calebasse)
ɲinn.dent
sènn.jambe, pied
- sènnkɔni (sèn-nkɔni)n.doigt (de pied)
- sèntɛgɛ (sèn-tɛgɛ)n.pied, plante des pieds (pied-paume)
- sènkuru (sèn-kùru)n.cheville (pied-boule)
sin.poil
sinn.sein
sògobu (sògo-bu)n.chair, muscle (viande-chair)
sòlon.les reins, le bassin
sɔ̀nin.ongle
sugun.espèce, type, sorte
sumun.carie, abcès dentaire
sunn.pied (surtout pour une plante)
tɛgɛn.paume, main
- tɛgɛkɔnɔna (tɛgɛ-kɔnɔna)n.paume (main-intérieur)
tenn.front
tɔ̀gɔn.hanche
tulon.oreille
wòlon.peau
woron.cuisse

Autre vocabulaire vu dans ce cours

v.sortir / ... ...
cogon.manière, façon
- cogo dì ?expr.Comment ? De quelle façon ?
- À bɛ cogo dì ?expr.Comment est-il/elle ?
gùndon.secret
jùmɛnprn.lequel ?
kàlann.leçon, cours
kasan.odeur
nsàbann.zaban, fruit savoureux d’une liane
sàbaran.chaussure
tan.propriété / le mien, le tien, le sien...
Verbe qualitatifAdjectif
bìlenbìlenman, bìlenrouge
bònbèlebele, -bagrand, gros, gras (-augmentatif)
cacamanbeaucoup, nombreux
didumanbon, agréable (et non díman)
dɔgɔfitinin, dɔgɔman, -ninétroit, petit (-diminutif)
farinfarinman, farinardent, fort, audacieux
fìnfìnman, fìnnoir, sombre
fìɲɛfìɲɛmanléger
fìsafìsamanmeilleur
gàngànchaud
gɛ̀lengɛ̀lɛnman, gɛ̀lendur, difficile, cher
giringirinman, girinlourd
gogoman, gomauvais, désagréable
gònigòniman, gònichaud
jànjànmanjan, jànlong, grand, haut, éloigné (et non jànman
jɛman, blanc, propre
jugujuguman, jugumauvais
kalankalanman, kalanchaud, bariolé
kanégal
kègunkègunman, kègunmalin
kɛnɛkɛnɛmanen bonne santé
kìsɛkìsɛactif, courageux
kolonkolonfainéant, incapable
kɔ̀rɔkɔ̀rɔvieux
kùmunkùmunaigre
kunankunanamer
màganmàganman, màganmou, relâché
mìsɛnmìsɛnman, mìsɛnpetit, fin
nɔ̀gɔnnɔ̀gɔnman, nɔ̀gɔnfacile, bon marché
ɲìɲùmanbeau, bon (et non ɲìman)
sumansumanfroid, lent
sùrunsùrunman, sùruncourt, proche
teliteliman, telirapide
timitimiman, timisavoureux

Un complément intéressant :

JPEG - 37.1 ko
Hadamaden fàrikolo yɔrɔw
Un livre récent (mai 2015) paru aux Editions Donniya
http://www.editionsdonniya.com

DEVOIRS

1. Enquêtez sur les véhicules que possèdent ou qu’utilisent les employés du Corps de la Paix : voitures, mobylettes, vélos. Présentez vos découvertes à la classe en indiquant le nom de la personne, qu’est-ce qu’il a ou qu’est qu’il conduit, quelle est sa couleur. Pour les couleurs, utilisez l’adjectif dérivé des verbes qualitatifs. Après la présentation, posez des questions sur ce même sujet à vos camarades de classe.

2. Faites une description physique d’au moins quatre employés du Corps de la Paix, qu’ils soient profs ou employés. Utilisez les formes adjectivales pour indiquer s’ils sont grands ou petits, gros ou maigres, travailleurs ou fainéants. Faites une présentation à la classe et posez des questions sur ce même sujet à vos camarades de classe.

3. Visitez deux ou trois marchés différents à Bamako. Notez pour chaque marché s’il est grand ou petit, s’il y a ou non beaucoup de monde, si les marchandises sont chères ou bon marché, etc. Décrire brièvement chaque marché visité. Présentez tout ceci à la classe et posez des questions sur ce même sujet à vos camarades de classe.

4. À l’aide d’une dessin ou d’une photo, faites une description physique des membres de votre famille en utilisant les adjectifs dérivés des verbes qualitatifs.

JPEG - 139.2 ko
Enfants jouant, vers Koulikoro
http://typolemag.info/un-pas-deux-p...

klik-ka-kumasen-dilan ™

Avec l’acquisition du vocabulaire du corps humain vous pouvez dépasser maintenant les 600 mots de bambara !

Exercez-vous encore autour des phrases de type qualitatif ou équatif, et variez maintenant avec démonstratifs et adjectifs !

Attention :

  • "dem" : ò et nìn ne sont compris dans cette position que comme déterminants. On trouvera les pronoms dans "sujet" ou "objet"
  • ça n’est pas validé dans cette version mais ne faites pas précéder un pronom par un autre pronom, par ex : nìn n, nìn ò.
  • ta : seul est proposé ici "ne ta" (le mien) dans la liste des "sujet" ou "objet" possibles.

construction qualitative

dem Sujet dem/adj mp Verbe Qualitatif adverbe aff./nég.

réinitialiser

constructions équatives

dem sujet dem/adj copule dem objet dem/adj pp aff./nég.

réinitialiser
Mes essais

INDEX DES COURS

Notes

[1dakojugu : "mauvais coucheur"au sens étymologique : qui couche dans le même lit mais prend toute la place, donne des coups de pieds...

mercredi 14 janvier 2015

NB: Pour un message en privé à l'auteur, envoyer un email à : contact@mali-pense.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | contacter mali-pense.net | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Radios