MALI PENSE

"Honni soit qui mal y pense" ? Non ! Heureux soit qui "Mali" pense, car c'est un beau voyage qui l'attend...

Accueil > Bamanankan kanubagaw yɔrɔ / Le coin des amoureux du bambara > Apprenez donc les mots les plus importants en bambara

Apprenez donc les mots les plus importants en bambara


Vous trouverez ici la traduction française de plus de 50 mots et expressions essentiels en bambara.
(sur le modèle de www.17-minute-world-languages.com)

Vous serez ainsi paré pour votre voyage au Mali.

Apprenez avec nous à dire :

« Bonjour ! » et « Au revoir ! » en bambara
« S’il vous plaît » et « Merci » en bambara
« oui » et « non » en bambara
« Je m’appelle... » en bambara
« Je ne parle pas... » en bambara
Et apprenez aussi à dire les nombres en bambara !

Salutations

en bambara prononciation française approximative
Salut ! (une personne) i ni ce !
i ni tché
Salut ! (plusieurs personne) aw ni ce !
ahou ni tché
Bonjour ! (matin) i ni sɔgɔma !
i ni sôgôma
Bonjour ! (en journée) i ni tile !
i ni tlé
Bonsoir ! i ni wula !
i ni oula
Bonne nuit ! i ni su !
i ni sou
Au revoir ! k’an bɛn !
k’an bèn
Les salutations sont très importantes pour les Bambaras. Pour approfondir cet aspect, vous pouvez visiter le cours n°2 de "Apprenons le bambara" (an ka bamanankan kalan) sur ce site (*cliquer ici*)

Vocabulaire important

oui ɔwɔ
ohouho, ahouho
non ayi
ailli
peut-être a dɔ la
a dô la
OK {{}}
Merci ! i ni ce, i ni baraji
i ni tché, i ni baradji
De rien ! (avec plaisir) Nba !
hnba !
Excusez-moi ! i bɛ yaafa n ma !
i bè illafa hn ma
Je suis désolé ! {{}}
J’ai X / je n’ai pas X X bɛ n na X = kɔnɔdimi : mal-au-ventre

X tɛ n na X = minnɔgɔ : soif
X (kônôdimi) bè hn na
X (mine-nôgô) tè hn na
Nous avons X / Nous n’avons pas X X bɛ an na / X tɛ an na (joro de : inquiétude)
X (djoro de) bè an na / X tè an na
(extrait de Fatoumata Diawara Timbuktu faso)
Il y a X / Il n’y a pas X X bɛ yan / X tɛ yan
X bè illan / X tè illan
{{}}

Se présenter

Je m’appelle … n togo ye ...Ngolo.
hn togo yé ...
Je viens de ... n bɛ bɔ … (New-York)
hn bè bô ...
J’ai … ans n si ye san …bisaba:30 ye
hn si yé sans … yé
Je suis marié(e), je ne suis pas marié(e) n ye furu kɛ / n ma furu kɛ
hn yé fourou kè / hn ma fourou kè
Je voyage seul n bɛ taama la kelenna
hn bè taama kélènna
Je voyage avec ... n ni … bɛ taama ɲɔgɔn fɛ
hn ni … bè taama nyogon fè
je, tu, il/elle, nous, vous, ils/elles n, i, a, an, aw/a’, u
hn, i, a, an, aou, ou

Se faire comprendre

je ne parle pas bambara n tɛ bamanankan mɛn
hn tè bamanan-camp mèn
parlez-vous … ? i bɛ … mɛn wa ? (angilɛkan)
i bè … mèn ouha ?
… : français / anglais … : tubabukan

angilɛkan
… : toubabou-camp
… : anguilè-camp
Quelqu’un parle-t-il … ici ? Jɔn bɛ ... mɛ yàn ? (angilɛkan)
djohn bè … mèn illant ?
Pourriez vous me l’écrire s’il vous plaît ? I bɛ se ka ɲɛ n ma k’a sɛbɛn n ye wa ?
Répéte ! a fo tun
a faux tounn
Répétez s’il vous plaît ! ɲɛ n ma i ka segin a kan
seguin a camp
Un moment, s’il vous plaît ! i ka n kɔnɔ yan / ɲè n ma i ka waatinin diyan !
i ka hn kônô illan

viens ici ! na yan !
na illan !
venez ici ! a’ ye na !
ah illé na !
aidez-moi ! ne dɛmɛ !
né dèmè !
aidez-le ! (ou aidez-la) a’ y’a dɛmɛ !
ah yé hn dèmè !
stop ! i jɔ !
i djô !
laisse-moi tranquille ! n to n bolo ma ! / A to n tulo ka lafiya ! (avec un ton gentil)
hn taux hn bolo ma
va t’en ! fara n na sa ! / Taa ka bɔ yen !
farra hn na sa
{{}}
{{}}
{{}}
{{}}

Les nombres

zéro fu
fou
un kelen
kélaine
deux fila
fila
trois saba
saba
quatre naani
naani
cinq duuru
douourou
six wɔɔrɔ
ouhôrrô
sept wolonfila
ouhôlonfila
huit segin
séguinne
neuf kɔnɔntɔn
kônnonton
dix tan
tan
onze tan ni kelen
tan ni kélaine
douze tan ni fila
tan ni fila
treize tan ni saba
tan ni saba
quatorze tan ni naani
tan ni naani
quinze tan ni duuru
tan ni douourou
seize tan ni wɔɔrɔ
tan ni ouhôrrô
dix-sept tan ni wolonfila
tan ni ouhôlonfila
dix-huit tan ni segin
tan ni séguinne
dix-neuf tan ni kɔnɔntɔn
tan ni kônnonton
vingt mugan
mouguan
vingt-et-un mugan ni kelen
mouguan ni kélaine
trente bisaba
bisaba
quarante binaani
binaani
cinquante biduuru
bidouourou
cinquante-cinq biduuru ni duuru
bidouourou ni douourou
soixante biwɔɔrɔ
bi-ouhôrrô
soixante-dix biwolonfila
bi-ouhôlonfila
quatre-vingt bisegin
biséguinne
quatre-vingt-dix bikɔnɔntɔn
bikônnonton
cent kɛmɛ
kèmè
mille ba
ba
million milyɔn
million
quelques damadɔ
damadô
{{}}
{{}}

Si vous êtes allé-e aussi loin vous serez peut-être aussi intéressé-e par :

Remerciements :
- Valentin Vydrine (CNRS-LLACAN)
- Soumaïla Camara (INALCO)
- Marilou Robillard (Pourquoi YASSA)
- et la participation involontaire, pour les extraits sonores, de :

vendredi 9 septembre 2016

Messages

  • Bonjour ! Je viens de mali ,on ma donner aujaurd’huit une convocation pour l’epreuve de baccalauriant en bambara. Je voulais apprendre pour pouvoir s’entrainer s’il vous plait.

    • I ni wula !

      Tu es au bon endroit, mais il va falloir aller vite ! Il faut que tu arrives à terminer les 20 premières leçons qui sont sur ce site ici :

      "An ka bamanankan kalan" (akbk)

      http://www.mali-pense.net/-Apprenons-le-bambara-An-ka-.html

      je suppose que tu l’as appris "oralement", il va donc falloir te concentrer sur l’écrit :

      Dans ton cas les exemples audio ne seront pas forcément nécessaires. Fais bien les exercices !

      Il faut cliquer sur chaque titre comme "akbk1 : Mode d’emploi" ou "akbk1-cours 01" pour accéder à la leçon correspondante.

      L’épreuve du bac comporte un texte à lire, des questions de compréhension sur le texte, et répondre à des questions sur le même sujet (en bambara bien entendu)

      Bonne chance !

  • Bonjour, toute à l’heure je parlais avec quelqu’un et je lui ai dit "n’ bi fé" se qui signifie je t’aime et il m’a répondu "ne yere bi fe" mais je ne sait pas ce que cala veut dire, quelqu’un pourrai me traduire "ne yere bi fé" s ’il vous plait ?

    • Bonsoir, .... oui volontiers !

      d’abord un peu d’orthographe, on écrit : n b’i fɛ (contraction de n bɛ i fɛ, mot-à-mot "je être toi ( : marque de l’objet désiré)" - le ɛ se prononce plutôt è que é.

      la réponse ajoute yɛrɛ derrière n et signifie "même" comme dans "moi-même" :

      n yɛrɛ b’i fɛ = "je même être toi ( : marque de l’objet désiré)"

      donc = "moi aussi". Vous semblez être sur la bonne voie !

    • et j’oubliais de dire :
      ... merci pour la nouvelle expression ajoutée aux "essentielles" !

      n yɛ̀rɛ b’i fɛ̀ = moi même je t’aime.
      ou encore
      n fana b’i fɛ̀ = moi aussi je t’aime

  • Bonjour, j’espere que vous allez bien.

    Si je vous écris aujourd’hui c’est pour vous demandez où est ce que et comment je pourrais perfectionner mon Bambara en oral. Je suis originaire du Mali. Je comprend plus le bambara que je ne le parle (même si j’ai des un peu de difficultés) mais j’ai encore plus de mal à formuler des phrase en étant fluide. Surtout que je tiens à préciser que j’ai un problème c’est que petite j’avais un problème au niveau de la parole, on pensait que j’allais être muette, car j’ai pris du temps a parler et ça a eu des répercussions : je begaye beaucoup et ça retire beaucoup de confiance en moi. Du coup pour être fluide lorsque je parle bambara, il faudrait que je fasse un travail sur moi même pour moins bégayer et parler moins rapidement.

    merci et bonne journée.

    • Bonjour Oumou et merci pour cette "bonne question" (pas facile mais intéressante !).

      Ce site propose des leçons de bambara gratuites (cliquer sur ce lien), avec beaucoup de textes à écouter. Cela peut t’aider car c’est beaucoup par l’oreille et par l’imitation qu’on apprend à parler, mais ça ne répond pas directement à ta question. Suivre les leçons, même rapidement, peut aussi te donner des bases plus solides qui te donneront confiance au moment de parler, plus d’assurance : comment se construit la phrase bambara, et un peu plus de vocabulaire. Mais là encore c’est une réponse indirecte.

      Pour parler plus souvent, il faut ... te trouver un interlocuteur pédagogue, et patient !

      Une solution qui peut t’intéresser, ce sont les leçons par téléphone, ou par internet (skype, etc.), avec un vrai professeur de bambara qui te donnera un ou plusieurs rendez-vous par semaine. En général, ces leçons sont payantes, ou en échange d’un service équivalent : mettez-vous d’accord... Je peux te donner les coordonnées d’un de ces professeurs (une femme) en privé.

      J’en profite pour lancer un appel aux "professeurs de bambara" : donnez-moi svp vos coordonnées (téléphone, email) et vos références (diplômes, expérience).

      Quant au bégaiement, c’est un peu au-delà des compétences de ce site. Je ne t’apprendrai rien que tu ne saches déjà : il existe des thérapies (cliquer sur ce lien), et dans ce cas, la langue n’a que peu d’importance, ... je crois ! Il existe probablement au Mali des thérapeutes qui traitent le bégaiement en bambara, peut-être en existe-t-il aussi en France (thérapeutes du bégaiement merci de vous signaler !). Franchement, je ne sais pas. Je ne peux que te souhaiter courage et bonne chance !

  • Bonjour,

    Alors voilà je voudrais graver sur un bracelet soit la phrase "pour toujours" ou "pour l’éternité" en bambara mais ne sais pas comment cela s’écrit... on m’a dit "fosaya" pour le "pour toujours" mais ne suis pas sûr car on m’a dit autre chose encore... je suis perdu..
    Je préférerais dire "pour l’éternité" mais ne sais pas du tout comment celà s’écrit
    Pouvez vous m’aider svp ? Merci

    • Bonjour Pauline !
      - fosaya : s’écrit en fait en deux mots : fo saya. fo= jusqu’à, saya=la mort. (Tu peux cliquer sur chacun de ces deux mots pour voir leur entrée dans le dictionnaire).
      On dit plutôt d’ailleurs : fo saya ma
      Après la mort, y a-t-il l’éternité ? C’est à chacun selon ses croyances...

      On trouve "éternité" dans le dictionnaire inversé français, et même la formule "pour l’éternité" : habada kama

      Bienvenue dans l’apprentissage de cette belle langue, et... bonne gravure !

  • il et trs bien votre site vraiment toute les base donner pour ruessir

NB: Pour un message en privé à l'auteur, envoyer un email à : contact@mali-pense.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | contacter mali-pense.net | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Radios